Le Deal du moment : -38%
38% de réduction sur le Fire TV Stick, ...
Voir le deal
24.99 €

De belles histoires pour réfléchir

Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty De belles histoires pour réfléchir

Message par GooZ le Jeu 2 Mai - 7:43

Conte amérindien ou comment on nourrit ses pensées.

De belles histoires pour réfléchir Homme+chien

Voici une légende amérindienne qui illustre bien les résultats du COMBAT INTÉRIEUR :

Un vieil homme Cherokee apprend la vie à son petit fils. Un combat a lieu à l’intérieur de moi, dit-il au garçon.
Un combat terrible entre deux loups :

L’un est mauvais : il est colère, envie, chagrin, regret, avidité, arrogance, apitoiement sur soi-même, culpabilité, ressentiment, infériorité, mensonges, vanité, supériorité et ego.

L’autre est bon : il est joie, paix, amour, espoir, sérénité, humilité, bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi.

Le même combat a lieu en toi-même et à l’intérieur de tout le monde.
Le petit-fils réfléchit pendant une minute puis demanda à son grand père : "Quel sera le loup qui vaincra ?"

Le vieux Cherokee répondit simplement :

"Celui que tu nourris."



Rappelez-vous, lorsque vous ruminez vos pensées, de vous demander :
"Quel loup suis-je en train de nourrir, là, maintenant ?"
et dites STOP, reprenez l'écuelle et allez vite nourrir LE GENTIL LOUP !
GooZ
GooZ
Admin

Messages : 3956
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 57
Localisation : Dans la joie et le positif

http://www.goozweb.com/attraction/attraction.html

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par Rosie22 le Jeu 2 Mai - 7:55


Très beau conte et très très beau message Coeur qui bat
Rosie22
Rosie22

Messages : 775
Date d'inscription : 31/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par Invité le Jeu 2 Mai - 8:06

c'est très bien interprété,je n'avais jamais vu ça de cette manière,ça aide à réfléchir,par contre pourquoi l'empathie est elle dans le bon,je ne pensais pas que l'empathie était une émotion scratch
merci pour ce beau partage idee

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par GooZ le Jeu 2 Mai - 8:38

L'empathie (du grec ancien "dans", "à l'intérieur" et "souffrance", "ce qui est éprouvé") est une notion désignant la « compréhension » des sentiments et des émotions d'un autre individu voire, dans un sens plus général, de ses états non-émotionnels, comme ses croyances (il est alors plus spécifiquement question d'« empathie cognitive »). Cette compréhension se produit par un décentrement de la personne (ou de l'animal) et peut mener à des actions liées à la survie du sujet visé par l'empathie, indépendamment, et parfois même au détriment des intérêts du sujet ressentant l'empathie.

En langage courant, ce phénomène est souvent rendu par l'expression « se mettre à la place de » l'autre.


Bref, c'est souvent reconnu comme une action positive, donc dans le "bon".
GooZ
GooZ
Admin

Messages : 3956
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 57
Localisation : Dans la joie et le positif

http://www.goozweb.com/attraction/attraction.html

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par Invité le Jeu 2 Mai - 8:50


« se mettre à la place de » l'autre.
je sens plutôt comme quelques choses d'imposé lol!

merci pour la réponse flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par Rosie22 le Jeu 2 Mai - 9:20


avoir de l'empathie pour quelqu'un, c'est comme avoir de la sympathie si tu veux;
la personne est triste et toi tu as une personnalité qui fait que tu compaties à sa tristesse, tu la ressens et tu éprouves de la compréhension envers cette personne triste.

il y a des personnes qui restent de marbre par rapport à la tristesse des autres; et d'autres personnes qui vont, dès qu'elles sentent une personne triste ou malheureuse, aller vers elle et tenter de la consoler; elles éprouvent de la compassion ;

je ne sais pas si c'est plus clair;
Rosie22
Rosie22

Messages : 775
Date d'inscription : 31/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par Invité le Jeu 2 Mai - 10:25

empathie,c'est plutôt ressentir en soi ce que l'autre ressent,mais en plus intense,c'est un des dons que j'ai et c'est insupportable,surtout quand tu n'arrives pas à le gérer


*

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par GooZ le Jeu 2 Mai - 10:33

Belles images, merci Evy.

En les regardant on comprend bien que l'empathie est un don, et que le but de ce don est d'aider les autres, de leur donner de l'amour. Ce ne doit pas être un fardeau. Vois le comme une belle chose, une faculté à percevoir la détresse de l'autre, pas de la vivre.
Pense à aimer, à aider. Tu devrais finir par la maîtriser. Coeur qui bat
GooZ
GooZ
Admin

Messages : 3956
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 57
Localisation : Dans la joie et le positif

http://www.goozweb.com/attraction/attraction.html

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par RoseEcarlate le Jeu 2 Mai - 16:25



Voilà pour toi Poussinette !!! coeurs
RoseEcarlate
RoseEcarlate

Messages : 1631
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 54
Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par RoseEcarlate le Jeu 2 Mai - 16:41

Voilà le texte dont je t'avais parlé Evy, je l'ai retrouvée, alors voilà c'est pour toi...!

Voilà ce j'ai trouvé, si ça peut t'aider ?!

Comment sait-on qu’on est empathe ?

Quand on devient subitement empathe, on se rend compte du changement, mais quand on l’est depuis toujours, c’est parfois difficile.
On « attrape » les émotions de notre entourage, et on pense que ce sont les nôtres … puisqu’on les ressent en nous comme si c’était les nôtres. Elles ne sont pas à nous, mais on ne le sait pas.

Difficile de savoir qu’on ressent les émotions des autres tant qu’on n’en a pas reçu au moins une en pleine figure. Quand on se rend compte que ce n’est pas possible d’avoir cette émotion à ce moment, qu’on « sent » qu’elle vient d’ailleurs. Donc, comment savoir ?

Tous les empathes n’ont pas toutes les caractéristiques que je décris, et beaucoup de gens en ont qui ne sont pas empathes.
Il se peut que vous n’ayez jamais eu une caractéristique décrite, par exemple se connecter à quelqu’un. Mais avez-vous déjà essayé ? Vous êtes-vous observé ?

Voici donc une description de l’empathe qui s’ignore.
C’est la même que celle de l’empathe qui se connaît !

On est doué pour les émotions
En deux mots, on a un feeling très fin pour les émotions.
On sait ce que c’est qu’une émotion. Beaucoup de gens ne savent pas très bien ce que c’est.

On sait reconnaître et distinguer une vaste gamme d’émotions. Par exemple, la plupart des gens ne savent pas bien décrire « le soulagement » : se le représenter, indiquer l’attitude corporelle et le ressenti.

On fait la différence entre « une émotion » (= un ressenti dans son corps) et « un sentiment » (une construction mentale). Par exemple, la peur est une émotion, la crainte est le sentiment lié à la peur (mais ces définitions sont très personnelles). Ça veut dire qu’on sait la différence entre une « émotion » purement intellectuelle, et une émotion ressentie dans les tripes. Par exemple « J’adoooore les sushis ! ».

On comprend les émotions des autres
On comprend très bien les émotions des autres, et les siennes.

On analyse bien les relations entre les gens, à cause de ce feeling justement.

On « sait » comment l’autre se sent. Pas besoin qu’il nous le dise. Par exemple, on remarque que quelqu’un est fâché, même quand personne d’autre ne le « voit », parce qu’il fait semblant de rien. Et on agit en conséquence. Par exemple, quand l’autre veut rester seul, on le laisse tranquille ; quand il est triste, on le réconforte ; quand il est troublé par quelque chose, on le soutient etc.

On a besoin d’être seul
On a besoin d’être seul pour se ressourcer, et régulièrement, on se retire du monde pour s'isoler, pour se ressourcer loin des autres.

Nous devons nous débarrasser de tous les ressentis négatifs que nous avons « ramassé » au fil du temps. On se reconnecte à la terre, à soi-même, à la nature, au calme.
Et on se sent mieux.

On est une éponge, ou un miroir
On est très sensible à l’ambiance générale, et on adopte (trop) facilement l’humeur générale. On adopte l’humeur de son interlocuteur : s’il est joyeux, on devient joyeux ; s’il est triste, on devient triste avec lui. On est comme une éponge. On a donc tendance à s’écarter des gens tristes, parce qu’on se sent mal avec eux.

On ne se rend pas toujours compte que ça se passe dans les 2 sens : on envoie aussi nos émotions à notre entourage.

On ressent le négatif des gens
On ressent les ambiances désagréables et on préfère s’en éloigner. De même, on ressent l’ambiance des bistrots, des dancing etc. Bonne ambiance, ambiance tendue, malsaine, érotique, électrique etc.

On a du mal dans les lieux publics, au supermarché, dans le métro, parce qu’on « ramasse » les émotions négatives des gens. Alors, on devient agressif avec les vendeurs, sans raison : on est énervé. Ou bien on est épuisé par l’effort émotionnel qu’on a fourni et on rentre crevé. Ou irrité. Si on n’arrive pas à trouver une solution, on évite d’aller dans ces lieux. Quand on est avec des gens irrités, on devient irrité, même si on n’a aucune raison de l’être.

Pareil pour la colère : si l’autre se met en colère, on se met en colère aussi, même si on n’en a pas envie, même si on n’a aucune raison de se mettre en colère pour ça. J’ai suivi des tas de programmes pour me « guérir » de ma colère, avant de me rendre compte que je n’étais pas en colère quand j’étais en colère – j’exprime seulement la colère des autres.

Les enfants donnent leurs émotions avec une grande intensité, sans aucune retenue, très « contagieuses » : ils s’y donnent à fond !

Au pire, on devient agoraphobe ou on fait une phobie sociale ou une dépression, et on se calme par les médicaments ou l’alcool. Ça permet de supporter le ressenti et de vivre une vie à peu près normale. Mais on est « assommé » et malheureux.

On ressent aussi le positif des gens
Hélas, la nature est ainsi faite que c’est surtout le négatif qu’on ressent.
Mais le positif est là, il finira bien par se montrer. Et alors… Quel régal !

Ça arrive quand on a accepté son empathie.

Il faut savoir que l'empathe qui ne ressent que le négatif des autres peut vivre un enfer permanent.
Mais quand l'empathe arrive à ressentir le bon côté des autres, son monde devient merveilleux.

Il faut savoir surtout que tous les empathes peuvent ressentir le bon côté des autres, et que l'enfer décrit n'est pas une fatalité. Ce monde merveilleux est à deux doigts d'ici.

On a du mal à s’intégrer
On est un ado renfermé, ayant du mal à s’intégrer (les jeunes sont sans pitié ! ) Les autres nous font trop mal ! Ça s’améliore avec l’âge, car les autres (et nous aussi ) deviennent plus polis.

Comme enfant, on était soit renfermé, soit extraverti et excessif – besoin de s’écarter des émotions négatives ou besoin d’extérioriser la charge émotionnelle.

On supporte difficilement l’hypocrisie et le non-dit
On supporte difficilement les non-dits, et surtout, on les comprend là où personne n’a rien remarqué.

Pour nous, les non-dits qu’on ressent sont aussi réels et importants que ce qui se dit.
On entend les émotions comme on entend les paroles : pour nous, c'est pareil.

Les situations malsaines nous sont particulièrement insupportables, là où il y a une discordance entre ce que les gens disent et ce qu’on sent chez eux. Typiquement on entend « Salut, comment ça va ? », mais on ressent « Quelle conne celle-là ! » ou bien « je suis de tout cœur avec toi » alors qu’en fait, ils s’en fichent.

Quand ils mentent, on sent qu’il y a quelque chose : ils sont mal à l’aise face leur propre mensonge.

On agit comme si tout le monde était empathe
On a du mal à mentir, parce qu’on a l’impression que les autres sentent aussi qu'on ment. En fait, les autres ne sentent rien du tout, et j’ai beaucoup de plaisir à dire d’énormes mensonges maintenant

Il m’a fallu des années pour comprendre pourquoi les autres venaient me parler quand j’avais envie de rester seule. Ou pourquoi ils ne venaient pas près de moi quand j’avais besoin d’être avec quelqu’un. Ils ne sont pas empathes, tout simplement.

Il faut le leur dire, sinon ils ne le savent pas

Il faut savoir qu’il suffit de sourire pour que les autres pensent que tout va bien. De même, quand on ne sourit pas, parce qu’on est fatigué par exemple, les autres pensent que ça ne va pas. C’est très bizarre quand on est empathe.

On a du mal à faire du mal
On a du mal à faire du mal aux autres, même pour se défendre. On sait combien ça fait mal chez l’autre, alors on s’abstient. D’autant plus que ça nous fait mal à nous aussi en même temps.

On ne comprend pas comment les autres peuvent faire du mal comme ils le font. Ça nous met très mal à l’aise. En fait, eux, ça ne leur fait pas mal de faire mal aux autres, tout simplement.

On aime soigner et prendre soin
On ressent la douleur des autres, et on est naturellement porté à la soulager. On aime prendre soin des autres. On se retrouve souvent parmi les « soignants » en tous genres : thérapeutes pour humains, animaux, végétaux et minéraux, politiques, architectes…

On est de très bons négociateurs aussi.

La douleur des autres nous fait mal
Quand quelqu’un se fait mal, on a mal aussi. Typiquement : l’autre se fait mal, et on a mal. Par exemple, quand l’infirmière fait la piqûre.

Alors on place des blocages, et on n’a plus mal, même quand tout le monde a mal pour l’autre ; on reste insensible devant une grosse blessure par exemple, alors que tout le monde se sent mal. Sinon, on a les cheveux qui se dressent sur la tête, la chair de poule, et on se sent mal.

Le mal-être des autres, et typiquement leur stress, nous donne mal à l’estomac. Ou à la tête. Ou au cœur. C’est le plexus solaire, 3e chakra, qui s’exprime : chakra du rapport au monde. Alors on a mal comme si on était stressé, alors qu’on n’est pas stressé du tout. On dit qu’on est fragile de l’estomac, ou sensible aux maux de tête.

On avale des tonnes de médicaments, et on ne se rend même pas compte qu’il suffit de s’éloigner des gens stressés pour que tout rentre dans l’ordre.

En amour
En amour et particulièrement lors du sexe, on sait exactement comment l’autre nous ressent : comment il nous aime ou pas, comment il nous respecte ou pas etc. On n’a pas besoin de le lui demander : on le sait.

Ça complique particulièrement la recherche d’un partenaire.

Ça explique des relations qui restent incompréhensibles aux yeux des autres.

Qu’est-ce qu’on ressent ?
Fondamentalement, on « sait » l’émotion de l’autre. C’est la 1e étape. Elle peut passer parfaitement inaperçue, et on apparaît comme quelqu’un qui a du feeling.

Ce n’est pas facile de comprendre qu’on comprend des choses que normalement on n’aurait jamais dû comprendre, car personne ne les comprend. Le plus simple, c’est de demander aux autres ce qu’ils comprennent dans une situation donnée pour pouvoir comparer avec ce qu’on ressent. Mais attention : les autres en général ne reconnaissent pas leurs propres émotions, et en général ce n’est pas la peine de leur demander.

Ensuite, on ressent l’émotion de l’autre dans son corps. Mais on la ressent comme si c’était la nôtre, alors on pense que c’est la nôtre. On sent la colère de l’autre mais on pense qu’on est en colère. On sent la peur de l’autre, mais on pense qu’on a peur. Etc.
Si on ne sait pas qu’on est empathe, on peut tout de même se rend compte qu’on est sensible à l’ambiance et qu’on adopte les mêmes émotions. Mais il peut aussi arriver qu’on ne comprenne pas du tout ce qui nous arrive : on est triste et on devient dépressif, sans raison (c'est le propre de la dépression)… On est stressé et on ne comprend pas pourquoi. On n’aime pas aller dans certains endroits, fréquenter certaines personnes qui nous pompent notre énergie.


Puis on peut ressentir l’énergie qui accompagne l’émotion, et qui en est distincte.

A quelle distance ressent-on les émotions ?
Christophe Allain dit que nos corps émotionnels n’arrêtent pas de s’interpénétrer, de se toucher, de se regarder tout au fond etc. Ça, c’est quand nous sommes près de l’autre, à quelques mètres dirons-nous.

Je ressens les autres de cette manière je dirais quand ils sont en contact visuel – même si je ne les regarde pas, je veux dire quand ils sont assez proches pour qu’on se voie.

Mais d'autres empathes peuvent ressentir les autres à de grandes distances même sans lien particulier. Simplement, l'autre "crie" ses émotions, et ils l'entendent.

Avec le lien émotionnel, on ressent l’autre à distance. La distance n’a aucune importance : quelques millimètres ou des millions de kilomètres, c’est pareil : la distance ne compte pas du tout.

De la même manière, le temps ne compte pas non plus, mais je n’en ai pas d’expérience : j’ai toujours ressenti en temps réel jusqu’ici.

On ressent aussi le non-humain
On ressent les émotions des animaux, c’est très fréquent. Mais aussi les plantes, plus rarement les pierres.

Alors on se rend compte que les autres n'interprètent pas correctement le comportement de leurs animaux : ils les croient énervés quand ils ont peur par exemple. Nous, on sait : humains, animaux, tous dans le même bain.

On ressent l’émotion dans les textes écrits, sur papier ou sur Internet. Les photos des gens ou des lieux. Quand on lit un texte on ressent l‘émotion que la personne éprouvait quand elle écrivait le texte. Quand on regarde une photo, on ressent l’émotion présente de la personne qu’on regarde. Ou encore autrement.

En voiture
En voiture, on sait l'émotion des autres conducteurs. Qui sont en colère derrière nous parce qu'on ne va pas assez vite, alors ils nous dépassent rageusement. Ou qui vont dépasser : on sait qu'ils vont dépasser avant qu'ils aient mis leur clignotant. Ou qui sont heureux au volant. Ou qui sont absorbés par on ne sait quoi.

Au cinéma
Au cinéma, on ressent l'émotion des acteurs. Mais tout le monde ressent l'émotion de l'acteur : c'est leur métier justement de faire ressentir l'émotion par les spectateurs.

Alors, on est surpris parce qu'on la ressent tellement plus fort que les autres.

Ou bien on ressent une émotion là où les autres ne la ressentent pas. On la ressent parce que l'acteur l'y a mise, mais sans l'exprimer physiquement. Il l'a gardée à l'intérieur de lui. Alors, on la ressent, et les autres ne la ressentent pas.

Ou bien, les autres sont tout remués, et nous on ne ressent rien du tout. Parce que l'acteur a joué un rôle à la perfection. Il a "fait semblant" d'avoir une émotion et tout le monde le voit, alors tout le monde la comprend et la ressent. Mais il ne l'a pas mise dedans : c'est seulement une façade, et il n'a rien ressenti lui-même. Alors, nous non plus, on ne ressent rien, même si on comprend bien l'émotion qui est exprimée

On a souvent d’autres caractéristiques bizarres
Intuition, communiquer avec les animaux, télépathie, clairvoyance, clairaudience, clair-quelque chose. On sent quand l’autre va nous téléphoner.

On voit les esprits.
On ressent l’ambiance des lieux, maintenant ou il y a longtemps.
On ressent l’énergie et les chakras.
On voit les auras, les corps énergétiques.
On soigne par magnétisme, ou autrement.

Pas tout le monde, pas tout le temps…
La distance n’a pas d’importance. Le temps n’a pas d’importance.
Etc. etc…

On est tous différents
Chacun de nous est unique !
C'est ça qui est bien
RoseEcarlate
RoseEcarlate

Messages : 1631
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 54
Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par RoseEcarlate le Jeu 2 Mai - 16:44

j'ai trouvé ce texte sur un forum pour les empathes, j'en ai oubliée le nom,
je le retrouverais peut-être...! doute
RoseEcarlate
RoseEcarlate

Messages : 1631
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 54
Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par RoseEcarlate le Jeu 2 Mai - 17:32

Je pense oui, mais Evy t'en parleras elle-même, car elle est la première concernée par ta question.
RoseEcarlate
RoseEcarlate

Messages : 1631
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 54
Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par yuukidol le Jeu 2 Mai - 17:47

Une belle histoire ... à méditer . doute

Merci Gooz !
yuukidol
yuukidol

Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 57
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par Invité le Jeu 2 Mai - 19:28

merci rose tu as fais un très bon travail,reste plus qu'a trouver comment gérer tout ça Coeur qui bat flower tu es un amour jocolor

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par RoseEcarlate le Jeu 2 Mai - 19:43

t'es ma cop... Coeur qui bat lol!
RoseEcarlate
RoseEcarlate

Messages : 1631
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 54
Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par Invité le Jeu 2 Mai - 20:19

oui toi aussi Coeur qui bat lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par GooZ le Ven 10 Oct - 9:27

De belles histoires pour réfléchir Malade11

_________________
Générateur de joie et de promoteur des belles images et de la beauté de la nature  De belles histoires pour réfléchir In42
Clique ici pour tout savoir sur la loi d'attraction  
Clique ici pour voir ma collection de cristaux
GooZ
GooZ
Admin

Messages : 3956
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 57
Localisation : Dans la joie et le positif

http://www.goozweb.com/attraction/attraction.html

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par kty le Lun 13 Oct - 17:47

Alors là, je suis d'accord à 100 % et je me sens de plus en plus en décalage. affraid confused scratch lol!

_________________
On peut voir avec ses yeux, lire avec son coeur, et ressentir avec son âme les messages que l'Univers nous envoie si l'on ne ferme pas la porte à Ce Qui Est. jaime
kty
kty

Messages : 2880
Date d'inscription : 19/04/2013
Localisation : bouches du rhône

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par chaton le Mar 14 Oct - 17:29

C'est sûr !
J'ai lu il y a longtemps sur une tombe: "sois au milieu et pourtant marche sur le côté."
chaton
chaton

Messages : 2661
Date d'inscription : 20/06/2013
Localisation : Au pays du soleil

Revenir en haut Aller en bas

De belles histoires pour réfléchir Empty Re: De belles histoires pour réfléchir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum