-30%
Le deal à ne pas rater :
Enceinte connectée Amazon Echo (3ème génération) avec Alexa
69.99 € 99.99 €
Voir le deal

Dix conseils pour vivre la vie que nous rêvons vivre !

Aller en bas

Dix conseils pour vivre la vie que nous rêvons vivre ! Empty Dix conseils pour vivre la vie que nous rêvons vivre !

Message par Mélusine le Sam 4 Mai - 12:11

Un texte de Jean-Jacques Crèvecoeur :

Depuis 1989, j’accompagne des hommes et des femmes sur leur chemin, en me mettant le mieux possible au service de leur désir d’une meilleure vie. Qu’il s’agisse de leur santé, de leur vie relationnelle, de la gestion de leurs émotions et de leurs besoins, de leur légende personnelle, c’est toujours la même phrase qui me revient aux oreilles, encore et encore : « Je ne vis pas vraiment la vie que je rêvais de vivre… »

Pourquoi la plupart d’entre nous avons quitté la trajectoire de vie qui nous était destinée ? Et surtout, comment sortir de ces ornières pour avoir des chances d’accomplir à nouveau nos rêves et les aspirations de notre âme ? Ça vous intéresse ? Alors, suivez le guide…

Partons tout d’abord d’une hypothèse que je ne peux vous prouver scientifiquement, mais qui peut faire du sens pour vous comme cela en fait pour moi. Lorsque nous venons sur Terre, à la naissance, nous venons avec des objectifs de vie. Nous avons tiré les enseignements des incarnations précédentes, et nous voulons expérimenter d’autres dimensions pour que notre vie se rapproche davantage de la vie à laquelle aspire notre âme. L’hypnothérapeute Michael Newton témoignait dans son livre « Un autre corps pour mon âme » que la plupart de ses patients décrivaient les mêmes étapes entre la mort de la dernière incarnation et la naissance dans cette vie-ci. Il semble, d’après ses travaux, que la mort physique est le début d’un long processus de récapitulation où l’âme a la possibilité de tirer toute une série d’enseignements à propos de la manière dont l’individu a vécu sa vie. À partir de là, l’âme éprouve le besoin pressant de revenir sur Terre pour corriger les erreurs du passé, mais aussi, pour que son expérience d’incarnation soit la plus complète possible. C’est donc avec des objectifs de vie très précis que nous revenons nous incarner, une nouvelle fois, dans cette merveilleuse école qu’est la planète Terre. Paulo Coelho appellerait cela notre légende personnelle. Pendant des années, j’ai nommé cela notre axe de vie ou notre mission de vie. Peu importe, finalement. L’idée centrale, c’est que nous sommes ici sur Terre pour accomplir quelque chose, pour réaliser quelque chose, et c’est très bien ainsi.

À la fin de notre adolescence, nous avons des aspirations de vie souvent très fortes et très présentes. Nous avons des valeurs pour lesquelles nous sommes prêts à nous engager. Nous voyons des perspectives de vie positives, où nous nous voyons fonder une famille, mettre nos talents au service de nos valeurs, changer le monde pour qu’il soit meilleur ou plus fraternel. Après 18 ans, nous sommes impatients de croquer la vie à pleines dents et de marquer le monde de notre présence et de notre empreinte. Pourtant, au fil des années, la grande majorité d’entre nous est obligée de déchanter. Nous nous sommes mariés trop vite. Nous avons eu des enfants trop vite. Nous avons contracté des dettes beaucoup trop vite, en achetant une maison, une voiture, etc. Et nous voilà avec le sentiment d’être emprisonnés dans ce monde, bien loin des aspirations qui nous avaient poussés à nous incarner. Autour de la crise de la quarantaine, nous faisons un bilan, plus ou moins consciemment. Nous sentons que quelque chose ne tourne plus rond. Alors, nous nous lançons dans une nouvelle relation conjugale, nous refaisons des enfants, nous changeons de métier. Pour constater, quelques années plus tard, que ce sentiment d’emprisonnement est encore présent. Nous ne sommes pas plus heureux. Nous avons l’impression d’être passés à côté de notre vie. Alors que nous rêvions d’être des individus libres et conscients, nous nous sentons esclaves d’un patron, d’un banquier, d’une famille, d’un système économique basé sur le consumérisme. Et nous ne savons plus très bien comment faire pour en sortir…

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, lisez ce qui suit. Ça pourrait vous aider et vous éclairer. Car ce que je veux vous présenter, à présent, c’est une vision originale et novatrice conçue par un physicien quantique russe, Vadim Zeland. Cet homme pourtant peu médiatisé a changé la vie de millions de personnes à travers le monde en créant et en transmettant le modèle de Transurfing. Transurfing, c’est une approche qui, non seulement nous offre une compréhension des lois de l’Univers qui influencent notre vie quotidienne, mais surtout nous donne des clés concrètes pour surfer à travers la réalité de telle sorte que notre trajectoire de vie se rapproche le plus possible des aspirations de notre âme. Je ne dispose pas de toute la place nécessaire pour vous résumer l’entièreté de la démarche Transurfing que j’ai introduite au Québec il y a plus d’un an maintenant. Si le sujet vous intéresse, vous pourrez commander, via mon site Internet, les trois tomes du livre Transurfing écrit par Vadim Zeland. Par contre, si vous n’avez pas le temps de lire ses livres, si vous n’avez pas le budget pour suivre les séminaires de formation pratique, je tenais quand même à vous présenter un point central de la vision de Vadim Zeland. Ce point concerne la notion de balancier.

Qu’est-ce qu’un balancier, selon la démarche Transurfing ? En fait, il s’agit d’une structure énergétique d’informations créée à l’origine par plusieurs personnes qui pensaient dans la même direction, qui étaient sur la même longueur d’onde, sur la même fréquence de pensée. Notre monde est rempli de balanciers de toutes sortes. Toute entreprise est un balancier. Toute église est un balancier. Tout organisme social, culturel, sportif est un balancier. Tout organe d’information est un balancier.

Pour qu’un balancier dure dans le temps, il a besoin de recruter des adhérents. Ces adhérents, pour une entreprise, sont, non seulement les employés et les collaborateurs, mais aussi tous les clients qui vont consommer les biens et les services offerts par cette entreprise. D’un point de vue énergétique, la seule chose qui intéresse les balanciers, c’est qu’on leur donne notre énergie à travers notre travail, à travers notre attention, à travers notre temps, à travers notre argent. Le même raisonnement peut être fait (et vous le ferez aisément) avec les églises, les religions, les clubs sportifs, les associations culturelles, les clubs de fans, mais aussi avec les journaux, les magazines, les sites Web, les stations de radio ou de télévision. Toutes ces entités nous offrent des biens ou des services, certes. Si nous travaillons pour elles, elles nous offrent un salaire, c’est évident. Mais la grande question, c’est : « Les balanciers nous laissent-ils vraiment le choix de vivre la vie que nous voulons vraiment vivre ? »

Sincèrement, posez-vous la question. Lorsque je travaille pour une entreprise, suis-je vraiment maître de ma destinée ? Suis-je libre de diriger ma vie dans la direction que mon âme avait choisie ? Ou bien ma trajectoire de vie est-elle décidée par une entité qui ne s’intéresse, finalement, qu’à une chose : pomper mon énergie pour pouvoir se maintenir en vie… Lorsque je me passionne pour le parcours de mon club de football favori, à quoi est-ce que je consacre mon temps, mon attention, mon énergie ? Est-ce pour cela que mon âme a désiré se réincarner sur cette Terre cette fois-ci ? Lorsque j’adhère à une religion, qu’elle soit traditionnelle, orientale, nouvelle, qui décide des croyances qui orienteront ma vie ? Le prêtre, le gourou, l’imam ou bien mon âme ? Lorsque j’écoute toutes ces nouvelles alarmantes, déprimantes, négatives diffusées par les mass-medias, lorsque j’amplifie émotionnellement l’impact de toutes ces informations en y mettant ma colère, mon indignation, mon découragement, que me reste-t-il comme énergie pour vivre la vie que je veux vraiment vivre ?

Pour Vadim Zeland, si nous ne vivons pas la vie que nous voulons, c’est parce que nous nous laissons happer par une multitude de balanciers qui nous transforment, avec notre complicité, en pantins et en esclaves. Car lorsque nous voulons adhérer à un balancier, nous devons respecter les règles et les valeurs édictées par lui. C’est le balancier qui statue ce qui est admissible et ce qui ne l’est pas, ce qui juste ou pas, ce qui est vrai ou faux. Comme nous voyons de nombreux avantages à adhérer aux balanciers, nous oublions de regarder ce que nous perdons au passage dans cet échange non équitable…

Car les avantages à adhérer aux balanciers sont nombreux :

nous sommes dispensés de penser par nous-mêmes ;
nous recevons une sécurité matérielle, émotionnelle, intellectuelle, spirituelle en échange de notre adhésion ;
nous sommes pris en charge et nous sommes déresponsabilisés de la conduite de notre destinée.

Par contre, ce que nous perdons, c’est notre liberté fondamentale de choisir, de définir nos propres règles de vie, nos propres valeurs. Et par conséquent, notre droit à vivre pleinement la vie que nous avions choisie initialement, celle qui donne du sens à notre existence ici sur Terre, celle que notre âme avait souhaité manifester au moment de choisir de revenir dans un corps de chair.

Alors, direz-vous, au lieu d’être victimes des balanciers, nous pourrions lutter contre eux ! Mais ce n’est pas si simple que cela, nous rappelle Vadim Zeland dans le premier tome de Transurfing. Car lorsque nous luttons contre un balancier, lorsque nous lui faisons la guerre, pour nous battre avec lui, nous sommes obligés de dépenser de l’énergie. Énergie physique, mais aussi énergie émotionnelle, énergie mentale, énergie spirituelle. Et le pire, c’est que, sans le savoir, nous vibrons à la même fréquence que celle du balancier que nous combattons. Et en voulant l’arrêter, nous le nourrissons de notre énergie, là encore.

Personnellement, en automne 2009, lorsque je me suis battu corps et âme contre le projet du gouvernement d’imposer une vaccination obligatoire contre la grippe H1N1, sans le savoir et sans le vouloir, j’ai nourri puissamment l’énergie du balancier pharmaceutique et gouvernemental. Toutes mes énergies, toutes mes pensées étaient focalisées sur un seul but : arrêter ce projet liberticide et dangereux pour la santé des individus. Les moyens et les méthodes que j’employais ressemblaient de plus en plus aux moyens et aux méthodes utilisées par mes adversaires : moi aussi, j’utilisais la peur. Moi aussi, j’utilisais la colère. Moi aussi, j’utilisais un ton autoritaire vis-à-vis de ceux à qui je m’adressais. Le gouvernement disait : faites-vous vacciner. Moi je disais : ne vous faites pas vacciner ! Sans le savoir, je vibrais à la même fréquence que le balancier que je combattais !

Alors, me direz-vous, comment faire pour échapper à l’emprise des balanciers ? C’est là que je trouve, personnellement, l’approche de Transurfing pertinente et puissante. C’est en lisant les livres que j’ai compris à quel point j’avais donné à ma vie une orientation qui n’avait plus grand chose à voir avec ma légende personnelle. Ce que j’ai retenu de mes lectures, mais aussi de ma participation aux séminaires Transurfing peut se résumer en dix conseils pratiques :

Conseil #1 : devenez observateur des scénarios auxquels vous participez
Conseil #2 : sortez de la routine et des automatismes de votre vie quotidienne
Conseil #3 : sortez de la peur et des préoccupations
Conseil #4 : ne vous laissez plus culpabiliser
Conseil #5 : libérez-vous des croyances qui ne vous appartiennent pas
Conseil #6 : cessez de lutter contre les balanciers
Conseil #7 : sortez du sentiment de victime et d’impuissance
Conseil #8 : diminuez l’importance que vous vous accordez
Conseil #9 : diminuez l’importance que vous accordez aux choses extérieures
Conseil #10 : écoutez la voix de votre âme

Vus comme cela, ces conseils semblent ordinaires. Pourtant, quand on sait tout ce qui se cache derrière chacun de ces conseils, ça change une vie. Ça a changé ma vie. Et ça pourrait changer la vôtre également ! Bientôt, je vous donnerai la possibilité de suivre une formation en ligne, intitulée « La Vague de Vie Quantique », dans laquelle je vous accompagnerai, pas à pas, pour des retrouvailles avec votre propre ligne de vie !
Mélusine
Mélusine

Messages : 5301
Date d'inscription : 17/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum