Le Deal du moment : -42%
Promo sur les baskets Nike Air Max 200 – ...
Voir le deal
73 €

le syndrome de méchanceté chronique

Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty le syndrome de méchanceté chronique

Message par fl.aura le Lun 8 Juil - 19:08


Partage de cet article qui est assez frappant! hein? 

surtout au moment ou je me pose beaucoup de questions sur de très bons amis, qui depuis plusieurs mois
sont vraiment tombé dans cette manie, engueulade  et vu que c'est un couple, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre.
que l'on puisse s'exprimer librement je suis à 100% d'accord mais quand cela tourne aux commentaires désagréable,
là je dis stop!

colère pas question 


UN CERTAIN SYNDROME
... le SMC

Par Daniel Meurois

Je suis toujours étonné de constater à quel point de très nombreuses personnes ont le jugement et la condamnation faciles. Quoi que vous fassiez et quoi qu’il se passe, cela ne va pas, ce n’est pas bon, c’est faux ou tordu… parce que ceci, parce que cela… On assiste alors à un déploiement d’expressions agressantes, d’affirmations prétentieuses, bref à un déchainement de méchanceté… comme si notre monde n’en était déjà pas assez saturé.


Vous ne l’avez jamais remarqué ? Moi, cela me saute aux yeux de plus en plus fréquemment. Je crois que, pour un certain nombre de personnes, c’est devenu un tic comportemental. Dans le langage de la psychologie, on appelle cela un T.O.C. autrement dit un trouble obsessionnel compulsif.

Personnellement, je l’appellerais ¨le Syndrome de la Méchanceté Chronique¨. De plus en plus souvent, ceux qui le manifestent se montrent assez pompeux dans leurs attaques… comme pour signifier qu’ils ont tellement tout compris qu’ils savent d’emblée, eux, ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. Ils peuvent donc, cela va de soi, départager à coup sûr ce qui est bon de ce qui est nul.
Il n’empêche que, quand on y prête un tant soi peu attention, on s’aperçoit vite que l’agressivité de ces personnes cache une incroyable frustration, une ¨aigreur¨ de l’âme si évidente qu’on en a presque peine pour elles.

Pour peu que vous cherchiez à argumenter afin de leur faire comprendre qu’elles n’ont pas nécessairement la vérité infuse ni la claire perception de tout, voilà que leurs foudres se déchainent encore plus et qu’elles recrutent autour d’elles tout ce qui bouge et qui est influençable…

En réalité, vous venez de tomber dans leur piège, sur leur terrain de prédilection, celui de la polémique, une polémique qui, par définition, n’en finira jamais… Car dans ces cas-là et pour ces personnes-là, il ne s’agit pas de discuter mais de blesser ou de détruire pour s’affirmer elles-mêmes. S’affirmer coûte que coûte, c’est ça qui compte !
La volonté de supériorité intellectuelle et intuitive qu’elles affichent, les expé-riences de vie qu’elles sous-entendent se veulent tellement écrasantes que si vous ne les avez pas perçues tout de suite c’est que, franchement, vous êtes idiot. À leurs yeux, vous n’avez donc plus qu’à vous taire.

Alors, vous vous retirez du ¨débat¨, vous en décrochez parce que vous venez, vous, de réaliser que ce n’en était pas un mais juste une petite démonstration de lapidation mentale… doublée d’une triste quête de micro-pouvoir.
Internet est bien commode pour ceux qui aiment pratiquer ce sport car il leur permet de rester anonymes, cachés derrière des pseudonymes et toutes sortes d’¨avatars¨. Les forums, les blogues sont leurs terrains de jeu privilégiés.
Je connais bien cette façon de faire… J’en fais souvent les frais en tant que cible, c’est pour cela que je peux en parler facilement. Évidemment, c’est d’une certaine façon normal quand on s’expose publiquement par des prises de position ou des témoignages qui ne font pas l’affaire de tout le monde ni de toutes les sensibilités. J’en assume donc le risque et les désagréments.


Mais là n’est pas le propos. Le propos est plutôt de vous inviter à une réflexion sur une fâcheuse tendance de notre société à jeter du vitriol tous azimuts. Vous me direz… quand on considère des domaines profanes comme celui de la politique et de l’économie, ça ne surprend personne et on trouve cela pratiquement inévitable puisqu’on ne s’attend pas à y trouver une certaine éthique…
Mais là où cela choque, c’est quand cela se produit dans le monde de la recherche intérieure, pour ne pas dire de la spiritualité puisque le terme fait facilement frémir. Là, pas plus qu’ailleurs, on ne semble y avoir compris qu’il y a une différence notable entre un jugement et une opinion, entre l’expression respectueuse d’un désaccord et l’insulte pas même voilée.

Ce n’est pas que je prône la tiédeur face à une divergence de point de vue… Si j’avais été un tiède, je ne me serais jamais lancé dans l’aventure du cheminement intérieur qui est la mienne. Je souhaite simplement parler ici pour le respect. Le respect fait partie de l’intelligence de base dont tout être humain devrait avoir conscience, quelle que soit sa place dans la vie.

S’il est une chose que les jugements à l’emporte-pièce expriment toujours, c’est la bêtise. La plupart du temps, ces jugements se veulent être des sortes de condamnations sans appel, étayées par des suppositions ou des ouï-dire qui auraient valeur de vérités.
Seulement voilà… Quand on ne sait pas… l’intelligence basique voudrait qu’on ne parle pas ou, du moins, qu’on ne juge pas… a fortiori si on n’a rien accompli soi-même de notable dans le domaine où on s’exprime… ce qui est pratiquement toujours le cas.

Car l’un des aspects du ¨Syndrome de la Méchanceté Chronique¨ - que je m’amuse à appeler le SMC - c’est que celui-ci fait surtout s’exprimer des personnes qui ¨auraient voulu¨ mais qui ¨hélas, n’ont pas pu…¨. La frustration est un acide que tous ceux qui l’éprouvent ne peuvent s’empêcher de jeter sur autrui.
Frapper pour se prouver sa propre existence… Frapper pour provoquer une riposte et engendrer un conflit, c’est facile, il n’y a qu’à se laisser aller.


S’engager vraiment dans une action constructive et y consacrer toute sa vie au risque de se tromper et de se blesser de temps en temps, l’est infiniment moins. C’est cette voie-ci que je souhaite à tous ceux qui se sentent responsables de notre monde et qui ont un peu de courage et de lucidité. On ne parle même pas encore d’amour… l’amour, c’est le stade qui vient après celui du respect et de la décence.
Allons, je m’arrête ici… encore une chronique qui va enclencher quelques polémiques, je le sens déjà !



qu'en pensez vous?
fl.aura
fl.aura

Messages : 91
Date d'inscription : 02/07/2013
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par RoseEcarlate le Lun 8 Juil - 22:41

Je te dirais ça demain, demain dés que mes neurones fatiguées auront repris du service...! cheers 
RoseEcarlate
RoseEcarlate

Messages : 1631
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 54
Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par Mélusine le Mar 9 Juil - 8:29

je pense que cela est on ne peut plus vrai ! Honnêtement je dois dire qu'il m'arrive de donner dans ce travers, surtout quand je connais à fond quelque chose et que j'ai, en face de moi ou sur Internet, des personnes qui n'y connaissent rien et qui me soutiennent mordicus un point de vue erroné. Mais de plus en plus, dans ces cas-là, je jette l'éponge et je les laisse...je pense que c'est plus sage.
Mélusine
Mélusine

Messages : 5301
Date d'inscription : 17/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par chaton le Mar 9 Juil - 13:17

Il parait que l'on appelle ces gens-là des pervers narcissiques ou encore des manipulateurs.

Leur but est, en effet, de s'affirmer car ils ont un gros manque de confiance en eux, et pour cela il faut écraser l'autre de sa supériorité en étudiant des sujets sans pour autant, comme il est dit, les avoir toujours expérimentés.

Donc en écrasant, on maintient un pouvoir aléatoire sur l'autre, en le dévalorisant. Si besoin en faisant jouer l'âge,"l'ancêtreté", quel que soit l'âge de l'autre d'ailleurs.

Quand bien même le sujet a été expérimenté, il l'a été selon leurs croyances, leur histoire, leur vie. Malheureusement, ils sont trop dans leur problématique pour laisser à l'autre le soin de l'expérimentation, puisque ça a (ou n'a pas) marché pour eux.
Comme un parent qui interdit à un enfant de grimper dans un arbre parce que, un jour, il a failli tomber lui-même de l'arbre, ou encore mieux qu'il a appris que cela pouvait être dangereux.

Il est vrai qu'ils ont l'art de démonter un à un tous les arguments et, énergétiquement, c'est épuisant pour celui qui en fait les frais. Il ne faut surtout pas renter dans le jeu de la justification !

Je crois que nous aimons tous et toutes - je m'avance ?- partager ce que nous savons, parfois avec un peu de fanatisme, d'enthousiasme, surtout si le sujet est récent. Mais partager c'est apporter l'information, celle que l'on croit juste, puis laisser réfléchir, laisser faire, et accepter que l'autre parte en sens inverse s'il le sent ainsi.
chaton
chaton

Messages : 2661
Date d'inscription : 20/06/2013
Localisation : Au pays du soleil

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par RoseEcarlate le Mar 9 Juil - 13:48

Quelle philosophe tu fais Chaton ! Je suis d'accord avec toi, mais c'est pas toujours facile de ne pas imputer ces peurs, pour laisser l'autre avancer ou simplement le regarder essayé sans intervenir...! doute
RoseEcarlate
RoseEcarlate

Messages : 1631
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 54
Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par chaton le Mar 9 Juil - 16:37

Bien sûr, Rose. Je suis bien d'accord. Surtout quand il s'agit de proches. Mais je parle de l'idéal, de l'effort vers lequel tendre.

Quel est le but ? Donner de l'eau ou apprendre à creuser un puits ? Au début (au nourrisson) on va donner ce dont il a besoin, puis, dès que possible, on va apprendre à l'enfant à se débrouiller, à trouver ses ressources en lui, à avoir confiance en lui, à apprendre comment se relevé quand on est tombé...

Entre deux adultes, il y a souvent des relations de dominant-dominé. La Prophétie des Andes en parle très bien. Même si, le plus souvent, on alterne dans ces deux rôles. Mais là, le sujet est le manipulateur en fait, donc celui qui agit dans un but précis qui n'est pas de valoriser l'autre, au contraire. Dominé par son égo, il cherche à dominer l'autre pour compenser. Il y a beaucoup de couples (au sens large) qui fonctionnent ainsi.
chaton
chaton

Messages : 2661
Date d'inscription : 20/06/2013
Localisation : Au pays du soleil

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par RoseEcarlate le Mar 9 Juil - 16:55

Je suis d'accord Chaton, j'ai vécu pendant plusieurs années une relation comme ça, j'étais quelqu'un de timide et naïve, j'ai été élevé dans un couvent de religieuse ou on était coupé de tout. Je n'étais pas préparé pour le monde extérieur...!

"La vie m'a appris à vivre".doute 
RoseEcarlate
RoseEcarlate

Messages : 1631
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 54
Localisation : 13

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par fl.aura le Mar 9 Juil - 17:13

Mélusine a écrit:je pense que cela est on ne peut plus vrai ! Honnêtement je dois dire qu'il m'arrive de donner dans ce travers, surtout quand je connais à fond quelque chose et que j'ai, en face de moi ou sur Internet, des personnes qui n'y connaissent rien et qui me soutiennent mordicus un point de vue  erroné. Mais de plus en plus, dans ces cas-là, je jette l'éponge et je les laisse...je pense que c'est plus sage.


là je te rejoins entièrement,
dans ce ça je laisse des pistes en espérant que la personne concernée réfléchisse,
pas toujours gagné navion 
fl.aura
fl.aura

Messages : 91
Date d'inscription : 02/07/2013
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par kty le Mar 9 Juil - 17:27

Comme vous les filles, j'énonce et puis c'est tout, je ne cherche pas à avoir raison, chacun son chemin.
Si les personnes concernées me disent tu te trompes, j'écoute les arguments et si ils ne sont pas convaincants, et eux pas convaincues, je laisse tomber, c'est qu'ils ne sont pas encore prêt ou qu'ils on choisit une autre route que la mienne.
Cela pourrait paraître condescendent, au contraire c'est respecter le libre arbitre de chacun, surtout sur certains sujets spirituels.
kty
kty

Messages : 2880
Date d'inscription : 19/04/2013
Localisation : bouches du rhône

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par chaton le Mar 9 Juil - 19:25

Tout à fait, et je me suis aperçue que, parfois, ma vérité n'était toujours pas bonne et que je devais en changer. Ou alors qu'elle était la mienne et pas celle de l'autre. On sent à un moment que ça bloque. Dans ce cas, inutile d'insister. Parfois, le message passe mieux un peu plus tard, dans d'autres conditions, ou bien émis d'une autre manière...Ou pas du tout !
chaton
chaton

Messages : 2661
Date d'inscription : 20/06/2013
Localisation : Au pays du soleil

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par kty le Mar 9 Juil - 19:31

exactement yesss 
kty
kty

Messages : 2880
Date d'inscription : 19/04/2013
Localisation : bouches du rhône

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par GooZ le Mer 10 Juil - 9:10

Comme dit Chaton, chacun sa vérité finalement.

Quand on commence à comprendre comment fonctionne notre cerveau, j'entends par là son aptitude à traduire les stimuli reçus par des vérités, vérités uniquement déduite de notre propre "base de données" interne, on peut aisément accepter que ce joli rouge que tu perçois dans cette fleur, ton voisin va le percevoir différemment, tout en l'appelant aussi "joli rouge".

le syndrome de méchanceté chronique  30292-bigthumbnail

Du coup, on vit chacun sa réalité (que forcément on pense vraie) et tout notre système de pensées et de références va exister dans notre propre bulle de croyances. Comment dès lors ne pas s'offusquer quand on voit l'autre choisir un chemin différent, c'est humain d'avoir envie de corriger le tir. Mais il nous faut admettre que sa vision est élaborée d'après un référentiel qu'on ne comprend peut être pas.

le syndrome de méchanceté chronique  Confused_customer1

C'est à mon avis un des défis les plus difficiles d'une démarche spirituelle de parvenir à faire "taire" cette raison qui nous incline si souvent à vouloir corriger l'autre, même si c'est avec les meilleures intentions du monde.

Il nous faut distinguer l'intervention positive (l'aide, le soutien, la guidance) de l'intervention quelque part uniquement guidée par notre ego.

Personne n'a raison finalement.

En tout cas pas de façon universelle ! study
GooZ
GooZ
Admin

Messages : 3956
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 57
Localisation : Dans la joie et le positif

http://www.goozweb.com/attraction/attraction.html

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par chaton le Mer 10 Juil - 9:22

Comme c'est bien dit ! top 
Les relations humaines sont ce qu'il y a de plus problématiques, selon moi. L'autre nous renvoie une image de nous pas toujours plaisante pour notre ego en extériorisant un de nos traits cachés, ce qui nous oblige à travailler nos ombres.

Car si nous créons notre propre réalité, celui avec qui nous entrons parfois en conflit fait partie de notre création. De même celui dont nous louons les qualités. (Ouf ! Il y en a !lol! )
chaton
chaton

Messages : 2661
Date d'inscription : 20/06/2013
Localisation : Au pays du soleil

Revenir en haut Aller en bas

le syndrome de méchanceté chronique  Empty Re: le syndrome de méchanceté chronique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum