ChemTrails

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ChemTrails

Message par GooZ le Sam 8 Juin - 13:00

La théorie des chemtrails [kemtrels] suppose que certaines traînées blanches dans le ciel ressemblant à une traînée de condensation seraient en réalité constituées de produits chimiques ou aérosols déversés à haute altitude et non de la vapeur d'eau laissée par les réacteurs des avions. Le nom lui-même est un néologisme construit par la contraction de l'anglais « chemical trail », soit « traînée de produits chimiques », sur le modèle de, et par opposition à, « contrail », contraction de « condensation trail ».

Voilà pour le baratin Wikipédia. Pour ma part j'ai toujours du mal à me faire à l'idée qu'on nous bazarderait des saloperies chimiques en toute impunité, que ce soit pour tenter de contrôler la météo ou pire, de contrôler la population.



Certains curieux ont analysé les résidus gluants trouvés dans les champs après le passage de ces mystérieux avions.
On y a trouvé de l'Aluminium, du Baryum, etc... enfin bref tout un tas de saloperies loin d'être naturelles !



Un matin de 2007, j'ai levé les yeux au dessus de ma maison et je n'en revenais pas. J'ai pris 2 photos :





Avouez qu'il y a de quoi douter... Crying or Very sad
avatar
GooZ
Admin

Messages : 3849
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 55
Localisation : Dans la joie et le positif

Voir le profil de l'utilisateur http://www.goozweb.com/attraction/attraction.html

Revenir en haut Aller en bas

Les épandages atmosphériques illégaux (chemtrails) commencent à être officiellement reconnus!

Message par Mélusine le Sam 8 Juin - 13:48

Al Gore a reconnu que les chemtrails sont utilisés pour bloquer l'effet du Soleil, et admet que c'est une idée folle puisque nous respirons des produits toxiques.

Al Gore qui admet la pulvérisation de 90 millions de tonnes par jour de produits chimiques dans l’atmosphère pour bloquer l’effet du Soleil.
Al Gore reconnaît l'épandage de produits chimiques dans l'atmosphère

Si tu comprends l'anglais :

avatar
Mélusine

Messages : 5192
Date d'inscription : 17/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un pilote oublie de fermer ses réservoirs de Chemtrails à quelques mètres de la piste d'atterrissage

Message par GooZ le Mar 29 Avr - 7:46


Dans cette vidéo, il est possible de voir que les réservoirs de cet avion continuent d’épandre ...
avatar
GooZ
Admin

Messages : 3849
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 55
Localisation : Dans la joie et le positif

Voir le profil de l'utilisateur http://www.goozweb.com/attraction/attraction.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par chaton le Mar 29 Avr - 12:47

C'est un phénomène bien réel hélas ! J'ai observé le ciel de mon village avec les mêmes constatations.

Il y a des champs incultivables car trop chargés en aluminium.

Je ne suis pas sûre du tout que ce soit illégal, mais tout ce qu'il y a de plus légal. Ou alors ce sont des grandes firmes qui - on s'en aperçoit enfin maintenant - gouvernent le monde et personne, dirigeants ou simples péquins, n'a rien à dire !

Au Canada, il y a longtemps, il y a eu des moustiques d'"épandus" chargés, en piquant, de transmettre un "vaccin".
avatar
chaton

Messages : 2655
Date d'inscription : 20/06/2013
Localisation : Au pays du soleil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par GEORGE DORN le Sam 31 Mai - 13:33


RE ; video intitulait " Al Gore admits chemtrails are for blocking the sun "



Allez , les partisans de chemtrails, cela devient vraiment ridicule de copie/coller les vidéos en Anglais dont vous ne comprendre rien ,,,,,,,,


Ellen Degeneres , 0:18 ,

" dites moi , il y a une rumeur , Je sais pas si c'est vraie ou pas , qu'il y a des scientistes qui cherche une moyen de bloquer le soleil , pour essayer de ralentir le rechauffement climatique ,,,, "

Al Gore ,

" oui , c'est une mesure de la desespoire que ressente certain scientifiques ,,,,,, "

Ellen ,

" peut on vraiement faire ca ? ,,,,,, "

Al Gore ,

" certaines propose , serieusement , mais Je croire que c'est completement fou , vous mettre une autre type de pollution , suffre dioxide pour couvre l'atmosphere , et le ciel ne serait plus vraiment bleu , mais ca bloquerait une parti de chaleur de la soliel , et on serait pas obligee a prendre des mesures plus difficile , comme reduire le quantite de pollution qu'on vomis dans l'atmosphere , et bien , il y a beaucoup de problemes avec ce qu'ils propose , les plantes ont besoin de soliel , ca n'arrete pas l'acidification des oceans , ca devrait etre une sonnet d'alarme , qu'on arreter des emissions pollution dans l'air , 90 million tonnes per jour qu'on emmettre , ce qui rendre le terre sec et infertile , feu de forrets , virus , superstorm Sandy , nos enfants compte pour nous on doit diminue la pollution , ,,,,, "

Al Gore parle de 90 million de tonnes de pollution qu'on emettre , pas de "chemtrails" ,,,)

Ellen ,

" c'est pour ca qu'on devrait nous informer , des gens sont pas assez bien informait , et c'est parce que beaucoup info est cacher de nous et que des gouvernements veut pas qu'on sache a quel pointe le situation est grave , donne nous quelque exemples de ce qu'on peut faire pour reverser le situation ,,,,, "

Al Gore ,

" on doit faire des choix dans nos propres vies de utilise de l'energie renouvable , plus important , on doit parler , connecter utilise l'internet pour communiquer , faire savoir au system politique que nous inquiet a ce sujet ,

( puis il parle de combats liberte civile ,,,,,, bla bla bla ,,,,,, racisme ,,, homophobie ,,, )



JAMAIS IL PARLE DE CHEMTRAILS , NI D'EPANDAGES , NI D'AVIONS .......

IL PARLE DE POLLUTION


Quand Ellen lui demande " qu'est qu'on peu faire , " il repondre que CERTAINE scientifiques PROPOSE ......


donc le titre de la video , Al Gore admits chemtrails are for blocking the sun

" Al Gore admettre que des chemtrails sont pour bloquer la soliel "

est completement fausse ......

__________________________________________

le pseudo documentaire ,,,,

What in the worl are they spraying"


Le film documentaire “Ce qui dans le Monde est Ils la Pulvérisation“, par Michael J. Murphy, tentatives de promouvoir la Théorie de Conspiration Chemtrail (qui déclare que les traînées de condensation durables sont en fait le résultat d'opérations de spray gouvernementales secrètes) et propose une explication possible : que les pistes fassent partie d'un projet de geoengineering impliquant le fait d'injecter de grandes quantités d'aluminium dans l'atmosphère pour bloquer les rayons de soleils.

La prémisse fondamentale du film est :

1. Les Traînées de condensation normales s'éteignent vite
2. Les scientifiques ont parlé de geoengineering l'utilisation de l'aluminium arrosé des avions
3. Depuis 1999, on a remarqué que les pistes se conservent pendant longtemps
4. Les testes dans les endroits différents au niveau du sol ont trouvé des niveaux différents d'aluminium
5. Monsanto a les récoltes resistent de l'aluminium obtenu par manipulation génétique
6. Le gouvernement nie n'importe quelle pulvérisation ou geoengineering continue
DONC : Les pistes sont de l'aluminium étant arrosé dans le cadre d'un gouvernement secret geoengineering projet


Les traînées de condensation normales peuvent se conserver et s'étendre
Ce raisonnement est un peu le suspect même si vous acceptez tous les points. Mais où il tombe vraiment est qu'il est basé sur une fausse hypothèse – que les traînées de condensation "normales" s'éteignent vite. En réalité, les traînées de condensation normales peuvent se conserver pour les heures et se disperser pour couvrir le ciel. S'ils le font ou pas dépend entièrement des conditions atmosphériques que l'avion vole par, donc il dépend du température et de l'altitude de l'avion. C'est quelque chose qui a été observée depuis 1921.

Ils ont testait la vase, pas l'eau.
Donc le film est basé sur une fausse prémisse et y construit à une fausse conclusion inévitable. Mais et les épreuves en aluminium ? Vous pouvez trouver les épreuves référées dans le film ici :

http://contrailscience.com/files/chemtrails_basic_lab_report.pdf



Le résultat net est ici qu'ils évaluent la vase, plutôt que l'eau. La vase est de l'eau mélangée avec la crasse. La crasse est naturellement de l'aluminium de 7 %. C'est tout ce qu'ils trouvent.

Le premier résultat en aluminium est de l'étang, discuté au début de la partie 3 et ce sont 375 000 ug/l. Ce qu'ils ne mentionnent pas est que c'est du sédiment d'étang, la vase. Si essentiellement il n'évalue pas d'eau, mais évalue plutôt la quantité d'aluminium dans le sol. Donc c'est 375 mgs/kg pour le sédiment qui a installé dans un étang plus de plusieurs années. C'est en fait tout à fait bas. La concentration en aluminium dans le sol varie de 0.07 % à 10 %, mais est typiquement 7.1 %, ou 71 000 mgs/kg. La quantité d'aluminium trouvé dans la vase est tout à fait facilement expliquée par la poussière ébouriffée par le vent. C'est bas, probablement parce que c'est un nouvel étang, donc beaucoup de sédiment est l'affaire à végétation .

Alors il y a les lectures de pluie. 33, 262, 650, 188, 525, 881, 84, 815, 3450, 2190 ug/L. Les de façon insensée différentes valeurs, un peu de haut sondage, certains bas. Mais aucun détail n'est à condition que le corrélat ces différents nombres d'activité de traînée de condensation. Si cette variation était en raison de la pulvérisation aérienne, donc sûrement un match serait trouvé. Ces nombres nous disent simplement que de différentes épreuves ont produit de différents résultats. Il ne nous dit pas pourquoi. Aucun détail de la procédure d'échantillonnage n'est donné, ou les conditions météorologiques précédant l'épreuve. On ne nous dit non plus ce qui est les niveaux attendus d'aluminium à être trouvé sous ces conditions.

L'eau de pluie contient particulates de la poussière aéroportée. La quantité de particulates variera beaucoup basé sur le temps. Un échantillon d'une tempête intense brève après une période sèche vous donnerait plus de particulates qu'un échantillon pris dans le milieu de plusieurs jours de pluie. La quantité de particulates dans l'échantillon varierait aussi avec combien de temps le récipient est omis dans l'ouvert. La poussière léguera au récipient s'il est omis pendant quelque temps, en augmentant la quantité d'aluminium trouvé. Toutes ces épreuves nous disent vraiment est avec combien de poussière l'échantillon a été contaminé.

Combien d'aluminium est là dans la poussière ? Disons que c'est du même comme la quantité d'aluminium dans le sol (bien que ce soit plus haut probablement). Combien de poussière est là dans la pluie ? En conséquence d'Edward Elway Sans le Bureau d'État Uni de Sols, dans son livre “Le Mouvement de Matière de Sol par le Vent“, dans les épreuves exécutées par Tissandier, l'eau de pluie a contenu 25 000 à 172 000 ug/L de particulates. Mais il note “Comme les quantités de pluie et de neige qui est tombée dans les cas différents ne sont pas donnés, les figures ont peu de valeur. Les premières gouttes d'une tempête de pluie contiendront évidemment le plus grand pourcentage de poussière et pendant que la tempête continue l'air est progressivement gaspillé propre.”. Encore si seulement 1 % des figures les plus basses était là de l'aluminium, donc c'est encore 250 ug/L. Et à 10 % tout à fait plausibles de la gamme supérieure, c'est 17 200 ug/L. Une gamme qui couvre facilement les résultats d'essai observés.”.

Voir aussi le Journal canadien de Sciences de Terre, VOl 4, 1967, qui montre de l'Aluminium trouvé dans la pluie dans la gamme 520 ug/L à 1 120 ug/L, plus de 13 différentes épreuves. Cela montre que les résultats en 1967 (quand vraisemblablement il n'y avait aucun chemtrails) sont à peu près le même comme les résultats que le WITWATS reçoit. Rien d'inhabituel.



Les épreuves de sol consistent en c'où une erreur typique est faite – conflating le pourcentage du métal dans une substance (le sol) avec les pourcentages typiques dans d'autres. Comme noté, l'aluminium de sol varie naturellement de 0.07 % à 10 % et est typiquement environ 7.1 %, qui est 71 000 mgs/kg. Les épreuves d'Oregon (voir le drap 16 dans le pdf) énumèrent des résultats tout à fait ordinaires pour le sol de 18 600 à 38 000. Mais alors ils notent que les résultats sont “Des dizaines de milliers de temps la limite de maximun pour l'eau“, qui est vraie, mais ils n'évaluent pas d'eau, ils évaluent du sol et cela la moins de moitié de la valeur normale pour le sol.

L'aluminium est partout, dans les quantités différentes


L'aluminium est l'élément métallique le plus abondant dans la croûte de la terre, environ 8 % de la terre sont de l'aluminium. Dans quelques endroits, comme les îles hawaïennes, ce sont 30-60 %!
L'aluminium est partout, dans la nourriture que nous mangeons et l'air nous l'haleine (comme la poussière)
L'aluminium est en contact quotidien avec nous, dans les boîtes de soude, cookware, le papier d'aluminium de cuisine d'aluminium, la construction, le transport, les battes de base-ball, etc.
La quantité d'aluminium dans n'importe quel endroit varie naturellement. Dans quelques endroits il y a beaucoup, dans d'autres il y a très peu.
La contamination d'échantillons avec l'aluminium est très populaire en raison de cela est l'abondance et l'usage commun. À moins que les échantillons de contrôle prudents ne soient pris, alors les résultats sont souvent de façon insensée inexacts.
Une des épreuves dans le film était de l'eau recueillie par une élève dans un bocal de maçon. Les bocaux de maçon ont de temps en temps des couvercles en aluminium
Un autre a été pris d'un paquet de neige de région de ski au début de l'été. Les skis, l'équipement de toilettant de ski et les tours de ski utilisent de l'aluminium. (Mise à jour : ce n'est pas une région de ski active, si mieux c'est juste la contamination de crasse, que l'échantillon a été pris en juillet)
L'aluminium est un ingrédient commun dans les déodorants anti-transpiration et les antiacides tels que Mylanta.

les récoltes a L'aluminium résistent été un but depuis 100 ans
Et la connaissance que l'aluminium est très populaire répondra aussi pourquoi Monsanto voudrait développer de l'aluminium resistent les récoltes. Il augmentera des productions dans les régions avec le sol acide. Étant donné la présence omniprésente d'aluminium dans la terre et le fait que les niveaux d'ion en aluminium (Al3 +) en raison de l'acidité de sol ont été un problème connu depuis cent ans, il est étonnant à peine que quelqu'un essaierait de faire des récoltes y avoir une plus haute résistance. Voici Botanical Gazette de l'université de Chicago, le Tome 71, la page 159, à partir de 1921.



avatar
GEORGE DORN

Messages : 65
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 53
Localisation : bORDEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par Mélusine le Sam 31 Mai - 15:06

Tout d'abord George Dorn, un petit message de présentation, selon l'usage, serait le bienvenu avant de poster une réponse.
Quant à copier-coller des vidéos en anglais, si une demande de traduction est faite c'est pour, précisément, ceux qui ne comprenne pas cette langue, ce n'est pas une tare je pense non ? on peut comprendre approximativement et ne pas vouloir traduire afin que quelqu'un d'autre, pratiquant mieux la langue, puisse s'en charger.
je trouve un peu fort de café, qu'arrivant sur un site, sans avoir déjà la correction de vous présenter, vous vous lanciez dans une critique acerbe.
quant à la traduction, si c'est vous qui l'avez faite, je ne vous félicite pas pour l'horrible français que vous nous avez servi ! je pense plutôt que vous avez copié les sous-titres en français... lol!  lol! 
Et pour le reste il me semble bien que c'est du copié-collé non ? !
avatar
Mélusine

Messages : 5192
Date d'inscription : 17/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par GEORGE DORN le Sam 31 Mai - 15:52

GooZ a écrit:
Dans cette vidéo, il est possible de voir que les réservoirs de cet avion continuent d’épandre ...


aerodynamic contrails

Traînées aérodynamiques se forment lorsque l'air circule à travers les ailes des avions subsoniques en croisière. Au cours d'une phase d'expansion adiabatique court, haute sursaturations déclenchent la formation de glace homogène burstlike sur ambiante
particules d'aérosols liquides dans une profondeur aile. Les petites particules geler d'abord parce qu'ils s'équilibrent plus rapidement.
La température ambiante est le facteur déterminant de propriétés traînées aérodynamiques naissantes. Seulement ci-dessus; 232 K-ils devenir visible (mais optiquement mince). Ces températures sont à l'extrémité haute de celles qui prévalent au
niveaux de vol dans la haute troposphère tropicale d'avions subsoniques. Dans des conditions moyennes latitudes plus froides, traînées aérodynamiques restent invisibles et les très petites particules de glace formée s'évaporent rapidement lorsqu'ils sont exposés à petit
subsaturations, en expliquant pourquoi la formation de ces traînées est rarement observée. Après la formation, les traînées aérodynamiques deviennent des traînées de cirrus si l'air est sursaturée par rapport à la glace.

source ; Aerodynamic contrails: Microphysics and optical properties http://elib.dlr.de/58314/


Traînées aérodynamiques sont formés par la réduction temporaire de la pression de l'air se déplaçant sur la surface de l'avion, ou au centre d'un vortex de sillage. La réduction de la pression de l'air signifie qu'il peut contenir moins d'eau, de sorte que la condensation se produit.



Une traînée aérodynamique sur un avion à l'atterrissage - la condensation est visible au-dessus de la surface des ailes, et dans le centre des tourbillons en provenance des extrémités extérieures des rabats déployées, mais rien des moteurs. Ce type de traînée se voit dans l'humidité locale élevée, comme indiqué ici par les conditions brumeuses.


Aerodynamic Contrails: Phenomenology and Flow Physics.

source ; http://www.pa.op.dlr.de/~pa1c/JAS66_217-226_2009.pdf


avatar
GEORGE DORN

Messages : 65
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 53
Localisation : bORDEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par GEORGE DORN le Dim 1 Juin - 8:16

Mélusine a écrit: Al Gore a reconnu que les chemtrails sont utilisés pour bloquer l'effet du Soleil, et admet que c'est une idée folle puisque nous respirons des produits toxiques.

Al Gore qui admet la pulvérisation de 90 millions de tonnes par jour de produits chimiques dans l’atmosphère pour bloquer l’effet du Soleil.
Al Gore reconnaît l'épandage de produits chimiques dans l'atmosphère  

Si tu comprends l'anglais :


1. Titre mensongere ,,,  " Al Gore admits chemtrails are for blocking the sun "

2. Affirmation mensongere ,,, "Al Gore qui admet la pulvérisation de 90 millions de tonnes par jour de produits chimiques dans l’atmosphère pour bloquer l’effet du Soleil. "

3. vu que votre video ne fonction pas  je voir mal comment j'aurait  "  copié les sous-titres en français.."

4. s'il y avait des sous titres en francais , pourquoi il y avait une demande de traduction?
avatar
GEORGE DORN

Messages : 65
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 53
Localisation : bORDEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par chaton le Dim 1 Juin - 17:39

Je n'ai en effet pas réussi à suivre le raisonnement avec un tel Français...

Alors voilà pour notre Anglais:

Source: Centre National d'Informations sur la Biotechnologie des États-Unis
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=pubmed&dopt=Abstract&list_uids=15082100&query_hl=2
Les hauts niveaux de contamination par des sources naturelles et artificielles de baryum ont été identifiés dans les écosystèmes / lieux de travail qui sont associés avec de fortes incidences groupées de sclérose multiple et d'autres maladies neurodégénératives telles que l'encéphalite spongiforme transmissible et la sclérose latérale amyotrophique.

Les hauts niveaux de baryum provenaient des carrières locales de minerai et/ou de l'utilisation dans papier / fonderie / soudage / textile / industries en rapport avec les puits de pétrole et de gaz, ainsi que de l'utilisation de baryum pour l'épandage d'aérosols atmosphériques pour l'amélioration / la réfraction des ondes des signaux radio / radar le long de la trajectoire des avions militaires, de la zone de test des missiles, etc.
Source: Centre National d'Informations sur la Biotechnologie des États-Unis
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=pubmed&dopt=Abstract&list_uids=15236778&itool=iconabstr&query_hl=3&itool=pubmed_docsum

On pense que les taux élevés d'argent, de baryum et de strontium ont une origine à la fois géochimique naturelle et artificielle par des sources de pollution - provenant de la pratique commune d'épandage aérien pour "l'ensemencement de nuages" avec des noyaux de cristaux d'argent et de baryum pour faire pleuvoir dans ces zones sujettes à la sécheresse de l'Amérique du nord, de l'épandage atmosphérique avec des aérosols à base de baryum pour améliorer / réfracter les communications par signaux radio / radar et l'épandage des boues de forage inutilisées des industries des puits de pétrole / gaz dans les pâturages.

Les conditions en altitude
Les mesures en altitude viennent de ce site: http://weather.uwyo.edu/upperair/sounding.html

On peut trouver sur ce rapport de la NASA les conditions nécessaires pour la formation de contrails:
http://www-pm.larc.nasa.gov/sass/pub/journals/Minnis.etal.JClim.04.pdf:

La plupart des contrails se forment entre 200 et 300hPa quand souvent T<-39°C.
Quand Rhi>100% (Rhi = taux d'humidité relative par rapport à la glace), le seuil minimal pour la formation de cirrus et de contrails, Rh (taux d'humidité relative), doit être d'environ 68% à -40°C et 60% à -50°C. Étant donné les déviations connues et les incertitudes sur la mesure de Rh par les radiosondes à de faibles températures (Sassen 1997, Miloshevich et autres 2001), une estimation plus conservatrice du seuil de formation serait 40% à -40°C, et moins à de plus faibles températures. Donc les contrails persistants sont plus susceptibles de se produire si Rh>40% et T<-39°C mesurés par les radiosondes, alors que les cirrus sont plus susceptibles de se former à un seuil de Rh plus élevé.

Même en prenant la plus faible valeur, 40% d'humidité, ce qui donne quand même une marge d'erreur sur la mesure de plus de 40%, on trouve de nombreux cas où l'humidité est très inférieure et la température tout juste assez froide:
31 - Quint-Fonsegrives 4 septembre 2006 / 6 septembre 2006
75 - Paris 4 septembre 2005 - -38.1°C et 15% d'humidité à 9378m
93 - Drancy 28 août 2005 - 38% d'humidité à 9996m
75 - Paris 2 mai 2005 - 6% d'humidité à 8528m
75 - Paris 16 mars 2005 - 34% d'humidité à 8125m
75 - Paris 5 septembre 2004 - 27% d'humidité à 9954m
75 - Paris 30 août 2004 - 10% d'humidité à 8802m
75 - Paris 1° août 2004 - 15% d'humidité à 9248m
75 - Paris 28 juillet 2004 - 38% d'humidité à 9675m
75 - Paris 30 juin 2004 - 38% d'humidité à 9696m
75 - Paris 17 juin 2004 - 24% d'humidité à 9186m
75 - Paris 7 juin 2004 - 24% d'humidité à 9100m
75 - Paris 28 mai 2004 - 21% d'humidité à 8484m

Pour le reste c'est trop long. Voici donc la source: http://www.chemtrails-france.com/

Bien sûr, je ne suis pas allée la chercher sur un site officiel, politiquement correct !
avatar
chaton

Messages : 2655
Date d'inscription : 20/06/2013
Localisation : Au pays du soleil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par GEORGE DORN le Dim 1 Juin - 20:09

chaton a écrit:

Source: Centre National d'Informations sur la Biotechnologie des États-Unis
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=pubmed&dopt=Abstract&list_uids=15082100&query_hl=2
Les hauts niveaux de contamination par des sources naturelles et artificielles de baryum ont été identifiés dans les écosystèmes / lieux de travail qui sont associés avec de fortes incidences groupées de sclérose multiple et d'autres maladies neurodégénératives telles que l'encéphalite spongiforme transmissible et la sclérose latérale amyotrophique.

Les hauts niveaux de baryum provenaient des carrières locales de minerai et/ou de l'utilisation dans papier / fonderie / soudage / textile / industries en rapport avec les puits de pétrole et de gaz, ainsi que de l'utilisation de baryum pour l'épandage d'aérosols atmosphériques pour l'amélioration / la réfraction des ondes des signaux radio / radar le long de la trajectoire des avions militaires, de la zone de test des missiles, etc.
Source: Centre National d'Informations sur la Biotechnologie des États-Unis
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=pubmed&dopt=Abstract&list_uids=15236778&itool=iconabstr&query_hl=3&itool=pubmed_docsum

On pense que les taux élevés d'argent, de baryum et de strontium ont une origine à la fois géochimique naturelle et artificielle par des sources de pollution - provenant de la pratique commune d'épandage aérien pour "l'ensemencement de nuages" avec des noyaux de cristaux d'argent et de baryum pour faire pleuvoir dans ces zones sujettes à la sécheresse de l'Amérique du nord, de l'épandage atmosphérique avec des aérosols à base de baryum pour améliorer / réfracter les communications par signaux radio / radar et l'épandage des boues de forage inutilisées des industries des puits de pétrole / gaz dans les pâturages.

Baryum dans l’atmosphère, d'ou ça viens ? :


1. Il est utilisé pur pour le piégeage des gaz résiduels dans les tubes cathodiques ou comme révélateur de présence d'air dans les capteurs solaires thermiques à tube sous vide.

2. du papier photographique
3. du verre
4. de peinture
5. de lubrifiant résistant à haute température,
6. des céramiques, émaux et porcelaines et leurs vernis et glaçures,
en pyrotechnie (donne la couleur verte),
7. comme opacifiant en radiologie. Dans cette dernière indication, vu la forte toxicité à l'état dissous, on utilise le sulfate, insoluble même dans le milieu acide de l'estomac.
8. dans les boues de forage.
9 . C'est également, sous forme de titanate (BaTiO3), l'un des composants de base des céramiques piézoélectriques. Le titanate de baryum est utilisé entre autres pour la partie isolante de certains condensateurs.
10. Il est un élément constitutif des cristaux non-linéaires (beta borate de baryum), servant notamment à réaliser des mélanges de fréquence en optique (Optique non-linéaire)
11. sous forme de sulfate il est utilisé comme charge pour les peintures et les vernis.
(et incinération des déchets industriel ) .

http://fr.wikipedia.org/wiki/Baryum

Des composés organométalliques contenant du baryum ont été ajoutés dans le carburant diesel pour réduire les émissions de fumée noire des moteurs diesels.

http://hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/water-eau/barium-baryum/index-fra.php#Proprietes


tchernobyl et fukushima : baryum ET strontium :

http://sfenjg.org/IMG/pdf/EnstaFukushima.pdf

http://www.revivall.org/article-fukushima-du-strontium-radioactif-detecte-a-250-km-de-la-centrale-radioactive-strontium-detected-at-86409351.html

http://www.europe1.fr/International/Des-traces-de-strontium-autour-de-Fukushima-496411/

Un gramme de césium 137 pur présente une radioactivité de 3,26 TBq.
Le césium 137 se désintègre en baryum 137 (de courte durée produit de la dégradation), puis en une forme de baryum non-radioactif.
Dans l'environnement, on le trouve rarement seul. Les déchets radioactifs, ou les retombées d'essais nucléaires atmosphériques ou de l'accident de Tchernobyl ainsi que de celui de la Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi peuvent également contenir du césium 135 (à très longue période radioactive), du césium 134 (période de 2 ans). Les césium 134 et 137 sont initialement présent à parité dans les produits de fission libérées à ces occasions2, mais la décroissance du césium 134 fait que le césium 137 (période de 30 ans) représente rapidement l'essentiel des formes du césium présente.

http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9sium_137

cesium 137 ce degrade en baryum 137 :

Les deux principaux radionucléides volatils rejetés, parmi les produits de fission relâchés dans l'atmosphère, sont l'iode 131 et le césium 137. L'iode 131, qui a une demi-vie de 8 jours, a été libérée à la fois dans l'air et dans l'eau. Elle se désintègre ensuite en xénon-131 qui est stable. Au bout d'un mois, l'activité de l'iode libérée diminue au seizième de son activité initiale. Le césium 137 a une demi-vie plus longue (30 ans) et peut contaminer les terres un certain temps.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_nucl%C3%A9aire_de_Fukushima_Daiichi


STRONTIUM dans l’atmosphère viens d'ou ? :

essaies nucléaire et tchernobyl :

Du strontium radioactif (90Sr) et du césium radioactif (137Cs) ont contaminé la biosphère suite aux essais nucléaires dans l'air, et suite à la catastrophe de Tchernobyl (le strontium a été le principal polluant distant avec l'iode et le césium).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Strontium

et aussi :

1. Colorant rouge : nitrate ou chlorate dans les feux d'artifice et les fusées de détresse pour donner une teinte rouge.
2. Il sert de fondant dans les vernis et glaçures pour céramiques.
3. Certains pigments sont des sels de strontium.
4. Il pourrait devenir un « dopant » de nouveaux catalyseurs (oxydes de pérovskite) actuellement testés pour diminuer le coût des pots catalytiques, en limitant l'appel au platine, rare et cher.
5. Son carbonate SrCO3 est ajouté au verre de la dalle des tubes cathodiques couleur pour freiner les rayons X produits. En Europe de l'ouest on lui préfère le carbonate de baryum, moins onéreux.
6 . L'oxyde de strontium, la strontiane SrO, est également utilisé pour extraire le sucre de la mélasse de betterave.
7. La mesure des rapports isotopiques du strontium et du rubidium dans certaines roches permet leur datation absolue.
8. Le taux de strontium de l'eau de mer est bien plus élevé que celui du sérum humain (rapport de 650 à 1 ). L'eau douce contient bien moins de strontium que l'eau de mer, mais quand même plus que le sérum (5 fois plus environ). C'est pourquoi le strontium est un indicateur proposé pour dater une noyade (en mer surtout). Les taux de strontium dans le sérum du noyé et dans les échantillons d’eau peuvent être mesurés par spectrométrie d’absorption atomique.
9. L'hexaferrite de strontium est utilisé dans les moteurs des vitres électriques des voitures. Extrudé avec un polymère, il est utilisé pour fabriquer les aimants pour réfrigérateurs.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Strontium

ainsi que de l'utilisation de baryum pour l'épandage d'aérosols atmosphériques pour l'amélioration / la réfraction des ondes des signaux radio / radar le long de la trajectoire des avions militaires, de la zone de test des missiles,

CHAFF/DUPPEL

ce que certains gens appel "decoy" flares ,,,,,



sont en faite de "CHAFF" ( duppel en allemand ) c'est pour perturber des radar des missiles teleguider et les radars d'enemies , pour creer des faux positif retours de radars .

ça ne rien avoir avec des "chemtrails" ....

( a suivre ,,,)

avatar
GEORGE DORN

Messages : 65
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 53
Localisation : bORDEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par GEORGE DORN le Dim 1 Juin - 20:27


Les conditions en altitude
Les mesures en altitude viennent de ce site: http://weather.uwyo.edu/upperair/sounding.html

On peut trouver sur ce rapport de la NASA les conditions nécessaires pour la formation de contrails:
http://www-pm.larc.nasa.gov/sass/pub/journals/Minnis.etal.JClim.04.pdf:

La plupart des contrails se forment entre 200 et 300hPa quand souvent T<-39°C.
Quand Rhi>100% (Rhi = taux d'humidité relative par rapport à la glace), le seuil minimal pour la formation de cirrus et de contrails, Rh (taux d'humidité relative), doit être d'environ 68% à -40°C et 60% à -50°C. Étant donné les déviations connues et les incertitudes sur la mesure de Rh par les radiosondes à de faibles températures (Sassen 1997, Miloshevich et autres 2001), une estimation plus conservatrice du seuil de formation serait 40% à -40°C, et moins à de plus faibles températures. Donc les contrails persistants sont plus susceptibles de se produire si Rh>40% et T<-39°C mesurés par les radiosondes, alors que les cirrus sont plus susceptibles de se former à un seuil de Rh plus élevé.

Même en prenant la plus faible valeur, 40% d'humidité, ce qui donne quand même une marge d'erreur sur la mesure de plus de 40%, on trouve de nombreux cas où l'humidité est très inférieure et la température tout juste assez froide:
31 - Quint-Fonsegrives 4 septembre 2006 / 6 septembre 2006
75 - Paris 4 septembre 2005 - -38.1°C et 15% d'humidité à 9378m
93 - Drancy 28 août 2005 - 38% d'humidité à 9996m
75 - Paris 2 mai 2005 - 6% d'humidité à 8528m
75 - Paris 16 mars 2005 - 34% d'humidité à 8125m
75 - Paris 5 septembre 2004 - 27% d'humidité à 9954m
75 - Paris 30 août 2004 - 10% d'humidité à 8802m
75 - Paris 1° août 2004 - 15% d'humidité à 9248m
75 - Paris 28 juillet 2004 - 38% d'humidité à 9675m
75 - Paris 30 juin 2004 - 38% d'humidité à 9696m
75 - Paris 17 juin 2004 - 24% d'humidité à 9186m
75 - Paris 7 juin 2004 - 24% d'humidité à 9100m
75 - Paris 28 mai 2004 - 21% d'humidité à 8484m

In general, wind speeds are lowest near the ground and increase with height, up to several hundred feet above the ground. However, there are also special heights at which higher wind speeds are common - these higher wind speed areas are called jet streams.

A low level jet stream can form at the top of the temperature inversion at night, at about 100 to 300 feet, but is typically not more than about 50 miles per hour.

The upper level jet stream occurs at the top of the Troposphere, the lowest layer of the atmosphere, can occur at heights of anywhere from 20,000 to 45,000 feet, can be located just about anywhere in the United States depending on the weather situation, and can reach speeds of 200 miles per hour in rare cases. The typical wind speed in the upper level jet is 100 to 150 miles per hour.

David R. Cook
Atmospheric Research Section
Environmental Research Division
Argonne National Laboratory

http://fr.wikipedia.org/wiki/Couche_d'inversion

Une couche d'inversion est une couche d'air dont le gradient de température est positif, c'est-à-dire que celle-ci croît avec l'altitude1. En effet, dans la troposphère la température de l'air diminue normalement avec l'altitude, d'environ 6,5 °C par 1 000 m.
Une telle couche peut se trouver à n'importe quelle altitude et son épaisseur aller de quelques centaines de mètres à plusieurs milliers. Si elle se forme juste au-dessus du sol, elle emprisonne l'humidité et les polluants permettant la formation de brouillard et de smog. Elle peut également se retrouver en altitude, en avant d'un front chaud par exemple, et limiter la formation et l'extension des nuages convectifs.



avatar
GEORGE DORN

Messages : 65
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 53
Localisation : bORDEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par GEORGE DORN le Lun 2 Juin - 8:57

chaton a écrit:

On peut trouver sur ce rapport de la NASA les conditions nécessaires pour la formation de contrails:
http://www-pm.larc.nasa.gov/sass/pub/journals/Minnis.etal.JClim.04.pdf:

La plupart des contrails se forment entre 200 et 300hPa quand souvent T<-39°C.
Quand Rhi>100% (Rhi = taux d'humidité relative par rapport à la glace), le seuil minimal pour la formation de cirrus et de contrails, Rh (taux d'humidité relative), doit être d'environ 68% à -40°C et 60% à -50°C. Étant donné les déviations connues et les incertitudes sur la mesure de Rh par les radiosondes à de faibles températures (Sassen 1997, Miloshevich et autres 2001), une estimation plus conservatrice du seuil de formation serait 40% à -40°C, et moins à de plus faibles températures. Donc les contrails persistants sont plus susceptibles de se produire si Rh>40% et T<-39°C mesurés par les radiosondes, alors que les cirrus sont plus susceptibles de se former à un seuil de Rh plus élevé.

Bien sûr, je ne suis pas allée la chercher sur un site officiel, politiquement correct !

Bien sûr, je ne suis pas allée la chercher sur un site officiel, politiquement correct !

mais les sources sur une ""site officiel, politiquement correct"" vous conviens quand vous pouvait EDITER et MANIPULE ce qui est dite ,,,,,,

Dans leurs tentatives d'appuyer leur peur  , ces théoriciens de conspiration utilise une technique appelée l'exploitation miniere de citation. Ca implique de prendre un segmente de communication hors de son contexte environnant pour denaturer son sens.

donc voila votre source ,,,,,,   source ; http://www-pm.larc.nasa.gov/sass/pub/journals/Minnis.etal.JClim.04.pdf

et votre citation n'est qu'un EXTRAIT editee de  l'introduction .

voila un peut plus d'info ,,,,

Contrails occupy a fairly special niche in atmospheric thermodynamics because they form and produce ice
clouds at ambient relative humidities that are less than those required for most natural cirrus cloud formation (Gierens et al. 1999). The presence of cirrus or persistent contrails depends on many factors such as temperature T, humidity, vertical velocity, and cloud condensation and freezing nuclei. The primary variable, however, is relative humidity. The complex dynamical processes initiating cirrus formation ultimately must produce the necessary water vapor. The most familiar moisture variable, relative humidity with respect to liquid water (Rh), is measured with radiosonde-borne hygrometers and used in weather analyses. For cirrus processes, the relative humidity with respect to ice (Rhi) is the relevant quantity. It exceeds Rh for a given specific humidity at T , 08C. For T , 2398C, Rh . 100% typically corresponds to Rhi . 150%. Although cirrus clouds form naturally through heterogeneous or homogeneous nucleation at low temperatures when the ambient Rhi is around
140%–160% (Sassen and Dodd 1989), or less when the air contains many nucleation aerosols (Stro¨m et al.
2003), they will persist as long as Rhi exceeds 100%.

Contrails can form and develop into cirrus clouds when T , 2398C and Rhi . 100% because, in many instances, aircraft exhaust temporarily raises the local Rh above 100% as it mixes with the ambient air causing nucleation of liquid droplets that freeze instantly. Therefore, contrails can add to the natural cirrus coverage when T , 2398C and Rhi . 100% and no natural cirrus cloud is already present (Fig. 1). If Rhi , 100%, contrails can form but will not persist.

At flight altitudes, conditions that can support contrail-generated cirrus clouds exist 10%–20% of the time in clear air and within existing cirrus (Gierens et al. 1999; Jensen et al. 2001). Additionally, cirrus may form
at lower supersaturations on aerosols derived from jet aircraft than on aerosols from natural sources (Jensen
and Toon 1994). Therefore, high-altitude air traffic has the potential for increasing cirrus coverage and thickening existing cirrus clouds by generating additional ice crystals. If other relevant variables are steady over time, then cirrus coverage should increase where air traffic is significant.

Les traînées de condensation occupent une niche assez spéciale dans la thermodynamique atmosphérique parce qu'ils forment et produisent la glace
les nuages aux humidités relatives ambiantes qui sont moins que les exigés pour la formation de nuage de cirrus la plus naturelle (Gierens et autres 1999). La présence de cirrus ou de traînées de condensation persistantes dépend de beaucoup de facteurs tels que la température T, l'humidité, la vitesse verticale et la condensation de nuage et les noyaux gelants. La variable primaire, cependant, est l'humidité relative. Les processus dynamiques complexes lançant la formation de cirrus doivent produire finalement la vapeur d'eau nécessaire. La variable d'humidité la plus familière, l'humidité relative en ce qui concerne l'eau liquide (Rh), est mesurée avec les hygromètres portés de la radiosonde et utilisée dans les analyses météorologiques. Pour les processus de cirrus, l'humidité relative en ce qui concerne la glace (Rhi) est la quantité pertinente. Il excède Rh pour une humidité specific donnée à T, 08C. Pour T, 2398C, Rh. 100 % correspondent typiquement à Rhi. 150 %. Bien que les nuages de cirrus se forment naturellement par nucleation hétérogène ou homogène aux températures basses quand Rhi ambiant est autour de
140 %-160 % (Sassen et Dodd 1989), ou moins quand l'air contient beaucoup d'aérosols nucleation (Stro¨m et autres
2003)  ils persisteront aussi longtemps que Rhi excède 100 %.

Les traînées de condensation peuvent se former et se développer dans les nuages de cirrus quand T, 2398C et Rhi. 100 % parce que, dans beaucoup de cas, le pot d'échappement d'avion élève temporairement Rh local au-dessus de 100 % puisqu'il se mélange avec l'air ambiant provoquant nucleation des gouttelettes liquides ce gel immédiatement. Donc, les traînées de condensation peuvent ajouter à la couverture de cirrus naturelle quand T, 2398C et Rhi. 100 % et aucun nuage de cirrus naturel sont déjà présents (la Fig. 1). Si Rhi, 100 %, les traînées de condensation peuvent se former, mais ne se conserveront pas.

Aux altitudes flight, les conditions qui peuvent soutenir des nuages de cirrus produits de la traînée de condensation existent 10 %-20 % du temps en clair l'air et dans le cirrus existant (Gierens et autres 1999 ; Jensen et autres 2001). Supplémentairement, le cirrus peut se former
aux supersaturations inférieures sur les aérosols tirés de l'avion en jais que sur les aérosols des sources naturelles (Jensen
et Toon 1994). Donc, l'air haut et en altitude traffic a le potentiel pour augmenter la couverture de cirrus et épaissir des nuages de cirrus existants en produisant de cristaux de glace supplémentaires. Si d'autres variables pertinentes sont fermes au fil de temps, donc la couverture de cirrus devrait augmenter où l'air traffic est significant.



( a suivre ,,,,)


Dernière édition par GEORGE DORN le Lun 2 Juin - 9:13, édité 2 fois
avatar
GEORGE DORN

Messages : 65
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 53
Localisation : bORDEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par GEORGE DORN le Lun 2 Juin - 9:05



au sujet d'alluminium ,,,,,,,

Pluie Acide entraîne la libération de substances nocives telles que l'aluminium dans le sol et les cours d'eau qui affecte encore la faune.

La principale cause des pluies acides est composés de soufre et d'azote provenant de sources humaines, telles que la production d'électricité, les usines et les véhicules automobiles. Complexes électriques utilisant le charbon sont parmi les plus grands contributeurs aux pollutions gazeuses qui sont responsables des pluies acides. Les gaz peuvent être transportés sur des centaines de kilomètres dans l'atmosphère avant qu'ils ne soient transformés en acides et déposés. Dans le passé, les usines avaient entonnoirs courtes pour laisser sortir la fumée, mais cela a causé beaucoup de problèmes au niveau local, ainsi, les usines ont maintenant plus grands entonnoirs de fumée. Cependant, la dispersion de ces piles de grande taille entraîne les polluants à mener plus loin, causant des dommages écologiques répandue.

http://www.ypte.org.uk/environmental/acid-rain/1

La santé humaine peut également être affecté par les pluies acides, particulièrement les enfants, les personnes âgées, et les personnes souffrant d’affections respiratoires et cardiaques, car le dioxyde de soufre est irritant pour les poumons et réduit la résistance aux infections respiratoires.

http://www.planete-revelations.com/t14326-pluie-acide

1. Ce n'est pas l'aluminium qui est le problème, c'est l'acidite de l'eau de pluie, ce qui crée des ions aluminium à partir de composés de l'aluminium d'origine naturelle.

2. Toxicité de l'aluminium dans les sols acides est un problème connu depuis 100 ans

3. La pulvérisation d'aluminium ou d'oxyde d'aluminium ne sera pas augmenter la quantité d'ions d'aluminium. Vous aurez besoin de pulvériser l'acide.

4. Pulvérisation aluminium n'augmenterait pas de manière significative la quantité d'aluminium dans le sol, que le sol est d'environ 7% d'aluminium naturellement.


pollution industrielle , voitures etc., = des pluies acides =augmentation d'alluminiun toxicite dans le sol .


Même si la pulvérisation aluminium ne ferait pas beaucoup de différence, considérez combien d'aluminium que vous devez pulvériser d'augmenter la quantité d'aluminium dans le sol de 1%.

Il ya environ 470 millions d'acres de terres arables aux États-Unis. La couche arable est sur ​​les six premiers pouces. C'est donc à 290 milliards de mètres cubes de terre végétale. 1% de ce que est de 2,9 milliards de mètres cubes. Le sol est de 1500 kg / m³, alors que c'est, 4,35 milliards de tonnes d'aluminium nécessaires pour augmenter la teneur en aluminium du sol de 1% (soit de 8% à 9%)

La plupart de la production mondiale d'aluminium provient de la bauxite. La production mondiale totale de bauxite est d'environ 200 millions de tonnes par an. La bauxite est seulement d'environ 50% en poids d'aluminium.

Par conséquent, pour augmenter la teneur en aluminium des terres arables US de 1%, vous auriez besoin pour pulvériser l'équivalent de 40 années de production de l'ensemble du monde de la bauxite.

Et c'est en supposant que vous pouvez en quelque sorte cibler seulement des terres arables. C'est certainement ce qui ne semble pas être le cas avec les motifs déclarés «chemtrails». Les terres arables représentent environ 20% de la superficie totale des États-Unis. Donc, vous auriez besoin d'environ cinq fois cette somme, soit 200 ans de bauxite .

Vous devez exploiter toute la bauxite dans le monde pendant 200 ans, puis expédier le tout aux États-Unis, puis vaporiser sur la terre, et que vous souhaitez toujours obtenez seulement une augmentation de 1% en aluminium. Qui ne ferait aucune différence à la toxicité de l'aluminium, comme cela est causé par l'acidité.
avatar
GEORGE DORN

Messages : 65
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 53
Localisation : bORDEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par GEORGE DORN le Lun 2 Juin - 16:02



Merci , GooZ , pour votre message de bienvenu , et vos deux videos ,,,,
(que je n'arrive pas a mettre ici donc voici le lien ,,,)

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=xMnAyMGTBjY

Pernilla Hagberg n'est pas une membre de parliament , elle est elu d'une parti vert local dans une p'tite ville.

Pernilla Hagberg na jamais avoue l'existence de "chemtrails".

Pernilla Hagberg dit qu'elle croit que la CIA et l'Autorité de sécurité américaine NSA sont derrière les émissions.

Pernilla Hagberg a seulement publie une article dans une journaux local au sujet de chemtrails ,,,,

http://sanningaromvarlden.org/

avatar
GEORGE DORN

Messages : 65
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 53
Localisation : bORDEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par GEORGE DORN le Lun 2 Juin - 16:16

GooZ , votre deuxieme video ,,,,

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HwOafvBFVy0

votre " source " est une video d'une article ici ,,,,,

http://nsnbc.me/2013/11/12/ipcc-warns-not-to-stop-chemtrails-aka-solar-radiation-management/

et ils cite de cette reprort ,,,,,

http://coto2.files.wordpress.com/2013/11/ipcc-policy-summary-2013.pdf

Methods that aim to deliberately alter the climate system to counter climate change, termed
geoengineering, have been proposed. Limited evidence precludes a comprehensive
quantitative assessment of both Solar Radiation Management (SRM) and Carbon Dioxide
Removal (CDR) and their impact on the climate system. CDR methods have biogeochemical
and technological limitations to their potential on a global scale. There is insufficient knowledge
to quantify how much CO2 emissions could be partially offset by CDR on a century timescale.
Modelling indicates that SRM methods, if realizable, have the potential to substantially offset a
global temperature rise, but they would also modify the global water cycle, and would not
reduce ocean acidification. If SRM were terminated for any reason, there is high confidence
that global surface temperatures would rise very rapidly to values consistent with the
greenhouse gas forcing. CDR and SRM methods carry side effects and long-term
consequences on a global scale.

Les méthodes qui ont l'intention de délibérément changer le système de climat pour répondre au changement climatique, appelé
geoengineering, ont été proposés. L'évidence limitée exclut un complet
évaluation quantitative tant de Solar Radiation Management (SRM) que de Dioxyde de carbone
Enlèvement (CDR) et leur impact sur le système de climat. Les méthodes de CDR ont biogeochemical
et restrictions technologiques à leur potentiel sur une échelle globale. Il y a la connaissance insuffisante
quantifier combien d'émissions CO2 pourraient être partiellement compensées par CDR sur une période de siècle.
Le modelage indique que les méthodes SRM, si réalisable, ont le potentiel pour considérablement compenser a
l'augmentation de température globale, mais ils modifieraient aussi le cycle d'eau global et n'iraient pas
réduisez l'acidification océanique. Si SRM ont été terminés pour une raison, il y a la haute confiance
ce les températures de surface globales se montreraient à la hauteur très rapidement des valeurs en harmonie avec le
forçage de gaz à effet de serre. CDR et méthodes SRM portent des effets secondaires et à long terme
conséquences sur une échelle globale.


___________________________

une proposition des plusieurs "projets" qui peut reduire les effets de rechauffement climatique et leurs consequences ,,,,,,

et queSI les projets SRM sont mise en place pour stabiliser le rechauffement climatique et que SI en suite les projets SRM sont arreter pendant que les emissions CO2 sont toujours elevee , le rechauffement reviendra a ce que ca aurait ete sans projets SRM et ceci serait tres rapide .

Regardez le rapport et vous verrez que les aérosols qu'ils mentionnent sont seulement les naturels (les particules libérées par les volcans, les gases , etc.) et PAS les aérosols libérés par les avions. Ce rapport de l'IPPC ne fait pas mention de chemtrails.

ils etudier plusieurs possible solutions au rechauffement climatique , et vu que personne veut reduire les emissions ' industrielle pollution , automobiles , etc etc , , il reste que deux solutions possible Solar Radiation Management (SRM) et Carbon Dioxide Removal (CDR) .

PS ,,,,


donc l'article    http://nsnbc.me/2013/11/12/ipcc-warns-not-to-stop-chemtrails-aka-solar-radiation-management/   , qui dites que l'IPCC avertir de ne pas arreter les chemtrails aka SRM  est completement faux . le rapport est une hypothetic scenario de ce qui peut se passer si , dans une avenir ou on a mise en place des projets SRM , et que , dans cette avenir hypothetique , SI on arret , les consequences peut etre disastreux.
avatar
GEORGE DORN

Messages : 65
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 53
Localisation : bORDEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ChemTrails

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum