Profession, messagère « angélique »

Aller en bas

Profession, messagère « angélique »

Message par GooZ le Dim 28 Jan - 12:32

Ancienne banquière d’un établissement prestigieux de Wall Street, Kathryn Hudson irlandaise d’origine, au tempérament bien trempé, est aujourd’hui praticienne en Angel thérapie, médium certifiée par Doreen Virtue.



À Paris depuis quatorze ans, où elle se sent bien, cette messagère parcourt le monde pour donner des conférences et des ateliers « angéliques ». Entretien sur son parcours insolite : comment les anges lui ont indiqué le chemin du retour à soi.

En 1991, vous avez vécu un événement de nature « angélique » qui a profondément bouleversé votre vie. Vous pouvez nous le raconter ?

J’étais banquière à Wall Street (New York). Ce jour-là, j’avais une sacrée gueule de bois suite à une soirée arrosée. Quand arrive une dame, qui se dirige droit vers moi, et m’apostrophe littéralement, alors que je faisais mine d’être très occupée. Voyant qu’elle campait là, j’ai finalement tendu la main pour lui dire bonjour. À ma grande surprise, elle l’a prise et y a déposé une pierre, en disant qu’elle allait m’aider, que j’en avais besoin. Venant du Bronx, j’étais de nature méfiante et j’ai pensé qu’elle essayait de me la vendre ; le temps de lui rétorquer que je n’étais pas intéressée, elle était déjà repartie. Je ne le savais pas encore, mais cette rencontre a changé ma vie !


Aviez-vous déjà un désir de changement ?

Je savais confusément que je n’étais pas à ma place, malgré des signes extérieurs de réussite, New York, la banque, ma réussite professionnelle exemplaire… Avec le recul, je peux dire que je m’étais égarée. J’étais perpétuellement en colère, rapport aux expériences difficiles de ma vie, et la violence du monde ; coupée de l’énergie du cœur, je me réfugiais dans l’alcool avec un sérieux alibi, mes origines irlandaises. Cette visite m’a littéralement bouleversée, sans que je comprenne vraiment pourquoi. J’ai d’abord mis la pierre dans un tiroir, mais au fond de moi, je savais qu’il venait de se passer un événement crucial. Quelque chose s’était mis en mouvement à l’intérieur de moi. Quand j’enseigne, je dis souvent qu’on m’a frappé sur la tête avec une pierre. J’étais tellement têtue que c’était nécessaire.


Comment définiriez-vous la notion d’ange ? Ils peuvent se matérialiser ?

L’Ange selon moi est une expression de la source qui nous accompagne, c’est-à-dire, le Divin, l’Univers, ou plus largement notre dimension spirituelle. Une manifestation angélique est la façon dont ce plan tend la main vers nous, et nous accompagne d’un soutien aimant dans la densité de notre vie terrestre. Ainsi quand nous avons besoin d’aide, nous pouvons les appeler. Toutefois, il va de soi, que nous ne sommes pas toujours au fait de leur existence, ce qui ne nous prive pas forcément de leur aide bienveillante. La manière dont la présence angélique se manifeste est singulière pour chacun. Dans mon cas, je dirais que cette femme était très connectée, qu’elle a reçu un message pour moi, et qu’elle l’a transmis. Au-delà de la pierre, le message était : « nous veillons sur toi, même si tu n’en n’a pas conscience ». Nous ne sommes pas seuls, il existe d’autres plans.

Peut-être vous souvenez-vous d’un bébé, qui souriait et gazouillait à quelque chose que vous ne voyez pas. Une présence angélique peut-être ? En devenant adulte pour nous adapter au monde qui nous entoure, nous fermons les portes et les fenêtres de notre ressenti, dans un mouvement de protection, la plupart du temps inconscient.


Aujourd’hui, vous êtes devenue la messagère de ces « anges » et vous guidez les personnes sur leur chemin ?

Je remercie profondément cette femme. Suite à cette rencontre, j’ai décidé que je voulais être comme elle, connectée, alignée, à l’écoute de cette partie spirituelle en moi. J’ai d’abord eu à me libérer de ma colère, pour retrouver mon chemin. Je transmets les outils qui m’ont aidé à transformer ma vie, la connexion aux anges, la lithothérapie et l’énergétique.


Comment mener une vie spirituelle, connectée ? Pouvons-nous vraiment recevoir une guidance ?

Établir le contact est la première étape, une communication. Au début, je recevais des messages, à l’intérieur de ma tête, des indications précises, comme me rendre dans tel lieu, appeler telle personne… Aujourd’hui, je ressens aussi, par exemple des frissons, une chaleur, une fraîcheur. C’est un langage qui s’est mis en place avec le temps, qui s’est codifié. Un « oui », pour une sensation de fraîcheur, un « non » avec une lourdeur. Pour chaque personne c’est différent, il s’agit d’identifier son propre canal.


C’est un apprentissage en quelque sorte ?

C’est exactement ça ! La connexion angélique s’affine avec la pratique. D’une façon quotidienne, posez des questions concrètes, et observez comment se manifestent les réponses. Un livre qui tombe d’une étagère, et s’ouvre à une page, un appel téléphonique, l’image d’une personne qui s’impose… Testez, avec une curiosité de débutante et laissez-vous surprendre. Au fur et à mesure, le lien se tisse… Le plus important est de pratiquer dans un contexte sans pression, et quand la tempête arrive, comme une situation difficile, alors la connexion est déjà là. En résumé, on se prépare à recevoir de l’aide.


Dans vos écrits, vous parlez de co-création, avec ce monde « invisible » disponible pour nous apporter des aides concrètes. Nous serions épaulés pour faire face à des problématiques du quotidien ?

Cette connexion angélique ne représente pas un échappatoire « céleste », face aux problèmes, bien au contraire, elle nous offre une aide précieuse qui peut nous simplifier la vie. À condition de « collaborer ». Quand je rencontre une problématique, et elles sont nombreuses dans notre société, je peux facilement entrer en panique et batailler avec mes peurs. Mais ça ne dure pas. Je me recentre sur cette dimension spirituelle en moi, qui sait ce qui est le meilleur pour moi. Dans ma pratique angélique, j’ai établi une sorte de code, une phrase d’ancrage, doublée d’un geste, pour focaliser l’énergie de mon intention. Je prononce la phrase : « mes anges, je vous passe le fardeau, je vous donne le fardeau », et je fais un geste ascensionnel. Je me concentre sur mon projet, et sa réalisation.



Cela peut paraître un peu magique, non ?

Je ne suis pas en train de dire que la vie est un parterre de roses, non. La différence avec la dimension angélique est que je traverse les difficultés différemment, je sais que je suis accompagnée. Cela va au-delà d’une simple croyance ; les réponses sont tangibles. Dans mon cas, la dimension divine de ma destinée se manifeste par des rencontres, qui détiennent chacune une partie de la solution. Et de fil en aiguille, le projet qui me tient à cœur se réalise, sans pression, dans la confiance que j’ai été entendue, et avec curiosité. Je suis toujours agréablement surprise par la manière dont ça prend forme. Qui échappe à ma volonté, ou même à ma propre imagination… C’est amusant.


Qu’elle est la mission de l’ange, pourquoi le solliciter ?

Nous avons un chemin d’âme, selon moi, nous sommes venus avec un objectif précis, mais nous nous égarons. Quand nous nous identifions au seul aspect humain (mental, émotionnel) de notre nature, le monde nous tire inéluctablement, par l’orteil, vers le bas, et la connexion est interrompue… Nous sommes ombre et lumière dans la densité de l’incarnation, et nous avons besoin de cette connexion « divine » pour nous souvenir de qui nous sommes. L’accompagnement angélique opère tel un phare qui nous ramène quand la tempête fait rage, et que la nuit est tombée. Toutefois, l’accompagnement angélique ne doit pas devenir une dépendance. Il ne s’agit pas de ne plus prendre aucune décision sans en référer à son ange, mais bien d’établir une connexion, un travail en équipe dans l’invisible. C’est une aide précieuse, si nous souhaitons améliorer la qualité de notre vie, en accord avec notre nature.


Avons-nous tous un accompagnement « divin » pour réussir notre mission d’âme ?

Partant du principe que notre nature est double : lumière et ombre, ange et démon, si l’on veut se référer à un langage plus communément acquis, alors la réponse est oui ! En réalité, toute voix spirituelle, bouddhisme, christianisme, chamanisme offre des « intercesseurs divins » susceptibles de nous accompagner. À chacun de trouver celui qui lui convient le mieux, avec lequel il va pouvoir établir ce dialogue pour revenir à soi, et accomplir ce pour quoi il est venu. Cela peut être, Bouddha, la Vierge Marie, un animal totem… Pour ma part, j’ai exploré le chamanisme, mais c’est définitivement l’accompagnement angélique qui m’assure une profonde guidance.

Source : INREES


_________________
Générateur de joie et de promoteur des belles images et de la beauté de la nature 
Clique ici pour tout savoir sur la loi d'attraction  
Clique ici pour voir ma collection de cristaux
avatar
GooZ
Admin

Messages : 3861
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 55
Localisation : Dans la joie et le positif

Voir le profil de l'utilisateur http://www.goozweb.com/attraction/attraction.html

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum